AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Trevor Chatwood

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Trevor Chatwood   Jeu 2 Déc - 6:21


Crédit Vip'
Trevor Adam Chatwood
.
ÂGE : Le début de la vingtaine en apparence
DATE & LIEU DE NAISSANCE : 1 Mai, New-York... ou ailleurs...
STATUT : Célibataire
ORIENTATION SEXUELLE :
C'est pas le moment de penser à ça... vous avez vu l'air du temps ?
GROUPE : Sorciers du Présent
NIVEAU SOUHAITÉ : Peu importe.
ALIGNEMENT : Loyal Mauvais à ses heures, simplement mauvais le reste du temps.
CATALYSEUR MAGIQUE :
Deux bracelets tressés de 9 brins de cuir brut. Attaché par trois boucles à chacun des poignets. Au poignet droit, sur la face interne, trois séries de de trois petits éclats de silex. À gauche, selon la même géométrie, trois séries de pierres de pyrite.
AVATAR : Michael Pitt

    Description
    .



      crédit Vip'

      COMPÉTENCES :
      Trevor prend son temps. Il prend son temps dans tout. Même sa magie n'a rien qui presse. Capable de se défendre ? Difficile à dire. Personne n'a jamais vraiment essayé, puisqu'il est si négligeable qu'on n'y porte pas attention. Parfois, il est là et on s'en rend compte que lorsqu'on butte dessus. Un tel être ne mérite pas de gaspiller la magie. C'est pour cette raison qu'il ne se presse pas. C'est pourtant un Tempestaire très doué et un illusionniste assez remarquable. Mais il est tellement négligé que les gens l'ignorent la plupart du temps. D'ailleurs, on ne s'intéresse à lui que pour ses facultés. Mais il est horriblement difficile d'obtenir de lui la faveur d'user de sa magie, surtout quand la demande vient d'un sorcier.
      MORALE :
      Théoriquement, on pourrait dire qu'il n'a aucun caractère. Il n'a rien de visible, ni dans le visage, ni dans le maintient. C'est un introverti, un silencieux, le garçon invisible. Il déteste attirer l'attention, il déteste se retrouver à l'avant scène. Il ne dit presque rien, à voix basse. Il marmonne même presque silencieusement. Oui, parce que c'est un marmonneur. Il marmonne sans arrêt, comme s'il était constamment en conversation avec lui-même. Tout le monde croit qu'il n'est pas très vif d'esprit. Il prend son temps pour tout, surtout quand il faut répondre à une question. Là, même des fois, on abandonne avant qu'il se décide à donner la réponse. À quoi bon se presser ? Sauf peut-être si sa vie en dépend. Dans ces moments là, il peut être très rapide, vif, énergique. L'instinct de survie, probablement. C'est ce qui lui attire des problèmes en fait. La plupart des gens croit qu'il est attardé. C'est peut-être vrai, mais qu'est-ce que ça pourrait changer de le savoir ou non ? Il préfère que ça reste une idée floue. Alors il ne dit rien. Il se contente de marmonner, toujours pour lui-même. Son principal trait de caractère est de se retrouver là où il ne devrait pas être. Ça et de marmonner, sans jamais révéler à haute voix ce qu'il a à dire. C'est un chuchoteur. On ne sait pas avec qui, ni quoi il chuchote, mais ça n'a pas l'air d'être beaucoup plus démonstratif que lui. Oh, il n'a pas toujours été comme ça. Jadis, il était un garçon charmant. Mais c'était il y a bien longtemps. Maintenant, peu de gens peuvent l'apprécier, puisqu'il ne répond presque jamais lorsqu'on tente d'engager avec lui une conversation.
      PHYSIQUE :
      Il est un garçon, pas très costaud, assez grand, mais pas trop. On pourrait même dire qu'il est chétif. Bref, il n'a rien de vraiment remarquable niveau silhouette. Le sorcier aux abdos ? Oubliez ça. Il a l'air beaucoup plus petite qu'il ne l'est en réalité. C'est parce qu'il marche replié sur lui-même, la tête dans les épaules, les cheveux devant les yeux, les épaules courbées. Châtains pâle avec les cheveux trop longs pour avoir l'air propre, trop court pour être distingué et trop sales pour que ce soit juste une courte période entre les deux. Les cernes sous ses yeux d'un bleu délavé ne l'aident pas à avoir l'air en santé et vigoureux. Il est du genre plutôt négligé. De toute façon, il ne voit pas l'intérêt de se tirer à quatre épingle. Les gens pourraient le remarquer. Il a l'air fragile et malheureux comme les pierres, l'air de porter sur ses épaules toutes les peines du monde. Il se déplace lentement, comme à peu près tout ce qu'il fait. Il n'aime pas se presser, ni se dépêcher. Ses vêtements, comme le reste, sont négligés, sales, poussiéreux et déchirés par endroits. Un vagabonds ne serait pas mieux vêtu. À quoi bon de toute façon, hein ? Un ouaté trop pâle ou trop foncé, parfois les deux, le capuchon presque toujours sur la tête, un t-shirt délavé et qui a conne des jours meilleurs dépasse souvent du ouaté. Des jeans ample, usé, déchirés par endroits. C'est le sorcier le plus miteux qu'on puisse connaître. Même Balthazar Blake a l'air tiré à quatre épingle à côté de lui, ce qui n'est pas peu dire. Sans parler de ses immondes clopes dont il tire des bouffées grises sans arrêt.
      PLUS GRANDE PEUR :
      Il a très peur qu'on s'intéresse à lui, à sa personne, à ce qu'il arrive à faire. Il a des tendance misanthrope et c'est mieux comme ça. Il n'a pourtant pas toujours été comme ça.
      PLUS GRAND RÊVES :
      Difficile à dire. Rêve-t-il ? Le rêve demande beaucoup d'imagination et il est beaucoup trop long à la détente, non ?

    Your Story
    .


      Jadis, en Angleterre, un village, assez populeux pour un village. Prospère, il vivait en autarcie. Oh, pas complétement indépendant des royaumes, mais assez pour ne manquer de rien et de pouvoir troquer les surplus contre un peu de luxe. La température était clémente, il pleuvait souvent, mais c'est l'Angleterre, non ? Pourtant, quand c'était ensoleillé, ça l'était. Depuis des générations, trois ou quatre, on n'avait vécu aucun drame. Aucune mauvaise récolte, aucune famine. Un taux de mortalité infantile particulièrement bas. À cette époque, du moins au début, les docteurs n'étaient pas chose courante. C'était les Sage-Femmes qui accouchaient les femmes. Et elles avaient leurs techniques bien à elle et elles ne léguaient leur savoir qu'à leurs filles.

      Parce qu'il faut savoir que lorsqu'il ne se passe rien, ça ne veut pas dire qu'il ne se passe vraiment rien. Ce jour là, c'était une journée ni ensoleillée, ni pluvieuse. C'était seulement une journée morne, sans intérêt. Pourtant, quelque part dans le monde, un enfant naissait. Sa mère avait décidé que pour la naissance de son fils, il ne devait faire ni trop orageux, pour qu'il ne devienne pas un être maléfique, ni trop pluvieux pour ne pas en faire un dépressif. Et il ne fallait surtout pas qu'il fasse trop soleil, parce qu'il y a pire qu'un être malfaisant. Il ne faut pas qu'il devienne un héro. Évidemment, la température fut parfaite, du moins à ses yeux. Les gens restèrent chez eux et tout fut très bien. C'était mieux qu'un orage en tout cas.

      L'enfance du petit Trevor Adam Chatwood fut sans encombre. Un garçon adorable, lunatique mais sa mère prétendait qu'il n'était que concentré. Il se mit à parler très tôt avec lui-même... ou on ne sait quoi. Bref, il a commencé à un très jeune âge à chuchoter tout seul, du moins, personne ne semblait être près de lui. On ne s'en soucia guère jusqu'à ce qu'il devienne plus grands. Mais là encore, ça n'aurait pas été si pire si les gens n'avaient pas commencé à parler. Oh, pas nécessairement du petit Trevor, mais aussi de la maman de Trevor. La Sage-Femme, celle celle qui aide les mères à accoucher, mieux que les docteurs. Celle qui n'a jamais perdue ni une seule mère, ni un seul bébé, contrairement aux docteurs et leurs techniques qu'ils prétendent scientifiques. Parce si on a un garçon aussi bizarre, c'est nécessairement que la mère est un suppôt de Satan. Et les gens n'aiment pas les suppôts de Satan. Ça trouble la quiétude et ça change de médire sur Madame Blanche, la couturière, celle qui pique les hommes. Et puis les rumeurs, ça court vite.

      Des hommes sont venu, des hommes qui croyaient en Dieu, des hommes qui se disaient bons. Parmi eux, un homme au charisme peu commun. Un Homme de Foi qui enthousiastait les gens avec ses belles paroles, celles qui parlent du Paradis pour les gens bons et pieux, l'Enfer pour ceux qui ne chantent pas à l'Église. Un jour, ils ont décidé que la maman de Trevor, puisqu'elle ne chantait jamais avec tout le monde à l'Église devait être maudite, une sorcière. C'était vrai. Mais le seul moyen de le prouver était de la plonger dans la fontaine au centre du village. C'est ce qu,ils ont fait la nuit suivante. Ils ont éventré la façace de la bicoque de la Sage-Femme et ils ont tiré sa famille, c'est à dire Madame Chatwood, Monsieur Chatwood et le petit Trevor jusqu'à la fontaine. En chemin, il s'est mis à pleuvoir, mais ça n'a pas arrêté les gens. Les gens n'ont pas peur de celles qu'ils prennent pour une sorcière. Ou du moins, ils veulent le vérifier.

      Sous le regard impuissant du jeune garçon et de son père, les gens ont prouvé hors de tout doutes, sous le jugement de Dieu, que la Sage-Femme, la maman du petit garçon qui parle tout seul était... pas du tout une sorcière. Non, parce que la coutume veut que la sorcière ne se noie pas. Pour quiconque, maintenant, ça peut paraître stupide, parce qu'après 10 minutes, presque tout le monde est mort, mais d'un point de vu sorcier, c'est plutôt logique, puisque personne ne veut mourir et surtout pas les sorciers. Bon, en fait, y a des exceptions, mais tout de même, en général, les gens ne souhaitent pas mourir. Surtout pas noyés par des gens. Il y eut un orage épouventable cette nuit là. Le pire orage depuis des siècles selon les vieux. Évidemment, ils étaient pas là à cette époque, mais c'était probablement bien pire. Ce fut d'ailleurs la seule chose que pouvaient s'accorder les vieux pour prétendre que c'était pire maintenant que dans leur temps.

      Il y eut de belles funérailles, même s'il a plut toute la journée. Les gens vinrent nombreux aux funérailles de la Sage-Femme, parce que c'était une brave femme après tout et que tout le monde l'aimait bien. Ce n'était surtout pas parce qu'ils avaient assassinées une femme différente et tout à fait innocent et qu'ils s'en voulaient à mort. Bon, pas à mort, parce que c'est pas vraiment eux qui l'avaient maintenue sous l'eau, c'était les Hommes de Dieu. Qui étaient d'ailleurs reparti dès le lendemain de la sentence, sous la pluie. On raconte qu'il a plut durant un mois tout entier. Une pluie morose durant la journée, des orages foudroyants toute la nuit. Les récoltes furent minimes cette années là. Et le taux de mortalité infantile fut terrifiant. Et on recommença à parler. On parla que Dieu devait être vachement furieux contre la place, puisque le malheur arrive depuis que les Hommes de Foi ont tuer cette pauvre femme. Ils avaient souillé leur terres et maintenant plus personne ne pourrait y vivre heureux. Mais les orages la nuit finirent par cesser. Puis la pluie aussi cessa. Du moins, la pluie torrentielle des derniers mois.

      Quelques années plus tard, Trevor devait avoir 11 ans, son père se remaria avec une superbe femme, aux cheveux de jais comme la nuit et aux yeux d'un noir abyssal. Une vraie beauté. Elle était une sorcière. Elle était une vraie sorcière. Elle prit Trevor sous son aile. Elle lui enseigna des tas de choses. Comme décider lui-même quand la pluie allait tomber. Elle ne put rien lui apprendre sur l'Art délicat des Tempestaires, car elle n'en était pas une. Elle, c'était une illusionniste. Il apprit de lui-même comment créer des orages. Bon, ça c'était le plus facile, parce qu,il l'avait déjà fait. Mais il apprit bien d'autres choses. Trois ans plus tard, le jour de la mort de sa mère, il provoqua la plus puissante grêle de tout le comté. Les histoires en parlent encore. Mais passons.

      Tout aussi délicat que l'Art des Tempestaires, elle lui apprit l'Art subtile des Illusions. Il fut bon élève, parce que très attentif et concentré. Si elle lui apprit tout d'abord à faire de mignonnes illusions, pour faire plaisir aux gens. Il fut quelques années appelés au chevet des gens pour accompagner doucement leur mort, pour qu'elle soit paisible. Avec quelques illusions d'un possible merveilleux Paradis, les gens sont moins enclins à souffrir quand la mort est imminente. Sa mère avait accompagné de manière merveilleuse les naissances, lui, c'était les morts. Avec l'âge, il rencontra d'autres sorciers et se fit une discrète réputation d'Accompagnateur. Un Accompagnateur de mort. Une discrète réputation, parce que personne ne dit ouvertement " Hey, ce type là, il laisse les gens mourir, mais ils meurent heureux ! C'est cool, hein ? " Non, on attend que le mourant soit vraiment mourant, puis quand l'inéluctable approche, quand la douleur se fait trop forte, le mourant implore sa présence. Et la famille meurtrie par la douleur de l'être cher le lui accorde.

      Avec la monté de l'Église et le début de l'époque sanglante de la chasse aux Sorcières, les sorciers se firent plus incisif, plus agressif envers les humains. Il y eut une rumeur du retour de Morgane et le petit groupuscule auquel appartenait Trevor s'enflamma. Évidemement, il y eut des morts. Trevor vécut comme une trahison la mort de son père. Une trahison de la part des sorciers qui savaient que son père avait été arrêté par l'Inquisition et ils ne lui ont rien dit. Quand il est mort, il y eut un épouventable orage. Sa belle-mère tenta de le raisonner, mais elle fut brusquement foudroyée sur place. Évidemment, les soupçons tombèrent sur lui et avec raison. Plusieurs sorciers furent foudroyés cette nuit là. Les autres furent assomés à mort par la pluie de grêle. Livré à lui-même, le jeune homme devint ce qu'il est maintenant, à savoir replié sur lui-même et surtout, détestant les sorciers. Il s'est pourtant allié à plusieurs d'entre eux, des deux camps, même à des indépendants, pour quelque temps, mais il a toujours finit par leur balancer une belle vacherie en pleine figure. Sa technique préféré consiste à arriver en retard, ce qui a tué nombre de sorciers doit-on préciser.

      Oui, mais depuis le temps, il devrait être mort ? Oui, c'est possible. Il y a deux hypothèses à sa présence plus que centenaire sans avoir prit une ride. La première, de loin la plus populaire est que la Mort l'attends toujours à leur point de rendez-vous, . La seconde, moins populaire, plus obscure, prétend qu'il a réussit à devenir lui-même une illusion. La vérité ? Un peu des deux, probablement. Il est assez salaud pour que ce soit une hypothèses tout à fait acceptable.
    BEHIND THE SCREEN
    .


    PSEUDO : Vip'
    ÂGE : Assez pour savoir écrire
    COMMENT AS-TU DÉCOUVERT LE FORUM ? Un top-site
    IMPLICATION : 7/7 en théorie
    NIVEAU RPG : Indéterminé/20
    DOUBLE COMPTE ? Oh que non.
    CODE : OK. Évidemment reste à savoir si cet indice en est un d'embarras...



Dernière édition par Trevor Chatwood le Lun 6 Déc - 4:04, édité 15 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Athena Blake
★ sσ Sяσηg & sσ ғяαgιℓε ★

Fondatrice

๏ PARCHEMINS : 252
๏ POINTS : 66


About me
๏ MY RELATIONSHIPS:
๏ MAGIC BOOK:
๏ POUVOIRS & COMPETENCES:

MessageSujet: Re: Trevor Chatwood   Jeu 2 Déc - 15:59

Bienvenue sur le forum ! Je te souhaite une bonne continuation pour ta fiche. N'hésites pas à contacter les admins en cas de problème ou si tu as une question. ^^

_________________