AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Remplissez le frigo et cachez votre Iphone, ils arrivent ! [PV Merlin&Arthur]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Remplissez le frigo et cachez votre Iphone, ils arrivent ! [PV Merlin&Arthur]   Mer 8 Déc - 19:36

    Dave courrait. Il courrait après le bus, sous les rires moqueurs de ses camarades de lycée. En fait, rien n'avait vraiment changé. Il demeurait la risée des autres, même si quelques améliorations s'étaient faite ressentir. Pour commencer, avoir une petite amie le relevait vis-à-vis des autres types. Concernant les filles, son assurance lui permettait de n'avoir que très peu de réactions négatives. C'était déjà un début. Mais qui n'aurait pas rigolé devant un mec qui s'époumonait à essayer de rattraper un car qu'il n'aurait jamais ? La fumée du pot d'échappement lui broyait les poumons, mais il continuait. Le garçon avait tant manqué les cours cette semaine, qu'un jour de plus aurait signifier son expulsion. Et cela, était tout, sauf négociable ! Dave se concentra un instant, et, sous une impulsion de la main, dirigea une onde de choc sur la roue avant du bus, qui, sous la pression, fit une embardé sur le côté, s'arrêtant net. Le jeune sorcier se dirigea en vitesse vers la porte avant, et tambourina afin que le chauffer le laisse rentrer.

    _ Merci monsieur !


    Sans rien ajouter de plus au chauffeur, qui de toute manière était d'une humeur massacrante, Dave se mit en quête d'une place où il pourrait s'assoir. Il jeta son dévolu vers le fond, où très peu de gens se trouvait. Il finit par se trouver un endroit, et, la tête collée contre la vitre, s'endormit. Trente minutes plus tard, le mouvement de frein du bus le réveilla, et dans un sursaut de surprise, il percuta le garçon assis à ses côtés.

    _ Tu fous quoi mec ?


    _ Désolé, je m'excuse !

    L'autre ne lui dit rien, sortant du bus la tête bien haute. Dave soupira. Est-ce qu'un jour quelqu'un lui parlera sans lui faire de reproches ou se foutre de sa gueule ? En tout cas ce n'était certainement pas pour aujourd'hui... Non, aujourd'hui, allait être un jour mémorable. Pas pour lui, quoique, il serait intégralement lié à l'évènement qui n'allait pas tarder à se produire. Un évènement qui n'allait pas du tout arranger sa situation. Si Dave aurait su un dixième de ce qui se passerait ce jour-même, sans doute ne serait-il pas venu, se contentant de dormir toute la journée... Mais de tout ça, il n'en avait pas connaissance. C'est avec un air fatigué qu'il entra dans le lycée, se précipitant pour trouver sa salle de cours. Il glissa dans le couloir, se rattrapant au cou d'une fille -désolé- et arriva bien vite devant sa classe. Là, il ouvrit la porte en grand, se révélant aux yeux de tous. Il était essoufflé, rouge après avoir tant couru, et tout le monde rit de son sort. Son professeur soupira, regardant sa montre d'un air désintéressé.

    _ Monsieur Stutler, vous avez trois minutes de retard...

    _ Trois ? C'est toujours mieux que les cinquante minutes que j'ai eu hier...


    _ Très. Drôle. Monsieur. Stutler.

    _ Merci, on me trouve toujours assez drôle... Appelez moi Dave !

    Sans rien dire de plus, il s'engagea dans l'allée le conduisant à une place vide, et il s'assit, le plus loin possible du professeur. Alors que celui-ci commençait le cours, des bruits se firent entendre dans les couloirs. Des gens riaient, se moquaient pour la plupart. Il devait y avoir dans les couloirs quelqu'un, ou quelque chose qui faisait rien tout le monde. Dave n'y fit pas plus attention, pour une fois qu'il n'était pas la cible de pareille moquerie... Alors qu'il caressait sa bague, par réflexe, celle-ci commença à bouger, comme si elle voulait s'enfuir. Cachant sa main sous le bureau, et essayant de comprendre pourquoi elle agissait ainsi, il se cacha du mieux qu'il le pu derrière son pupitre, et de ce fait, ne vit pas l'arrivée fracassante de deux énergumènes habillés d'une manière plus que douteuse...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Merlin
• Powerfull Sorcerer •
Clumsy Boy


๏ PARCHEMINS : 97
๏ POINTS : 37


MessageSujet: Re: Remplissez le frigo et cachez votre Iphone, ils arrivent ! [PV Merlin&Arthur]   Mer 8 Déc - 23:22


DAVE & MERLIN & ARTHUR

    Etrange monde. Que dire de plus ? D’ailleurs, Merlin n’avait toujours pas d’idée sur l’endroit où ils se trouvaient… Ils ? Car oui, il n’était pas seul, Arthur le suivait. Un monde plein de surprises… Ces engins et tout le reste… Les aurait-on ensorcelés ? Cela n’étonnerait même pas le magicien. Merlin était un peu plus fasciné qu’Arthur, il fallait être honnête. Arthur n’aimait pas la magie de base, cette défection lui avait été transmise par son père, Uther. Toutes ces choses… Pourtant Merlin ne pouvait sentir la magie dans ces objets et pourtant, elles faisaient des choses extraordinaires ! Comme ces charrettes avançant sans chevaux. Ces… choses, ces images qui bougeaient seules, comme des reflets dans l’eau… Note que le magicien avait remarqué qu’on le regardait étrangement. Peut-être moins lui… Arthur avec son armure en faisait retourner plus d’un.

    D’ailleurs, en parlant de vouloir détecter la magie. Notre garçon s’était vite retourné sur une force magique qui l’intriguait. Une aura… qui lui était familière. Trop familière pour qu’il n’y prête pas attention. Pas une personne qu’il connaissait, même très proche… C’était encore plus que cela. Comme sa propre aura. Il n’avait rien dit à Arthur et avait totalement changé de direction, le sommant de le suivre. Bien entendu, le prince lui avait fait la remarque qu’il était prince et lui valet que par conséquent, ce n’était pas lui qui pouvait donner des ordres comme cela. Merlin resta sourd à cela. Il ne dit rien et Arthur fut contraint de le suivre.

    Où allait-il ? Il ne savait pas, mais il tentait de suivre cette source de magie, qui avançait à grande allure. Il n’écoutait plus rien, il ne voyait plus rien autour de lui, il était fixé sur son objectif. Quelques minutes lui fallut pour arriver devant un grand bâtiment. Il se stoppa brutalement, et étudia l’endroit des yeux. Il entendit quelques gloussements alors qu’il se tourna vers un groupe de jeunes filles qui pouffaient en les regardant. Merlin ne leur en prêta pas grande attention. Il reprit sa route, en direction de la porte. Il était proche… Très proche… Si bien que Merlin en avait des palpitations. Il remonta plusieurs couloirs, alors que certains reculaient sur leur passage.

    Un homme se dressa alors devant lui, alors qu’il sentait qu’il n’était plus loin de la source d’énergie.

      « Minute, jeune homme. Vous comptez aller où comme ca ? »


    Merlin cligna des yeux, et se tourna vers Arthur, perplexe, et tenta de répondre, le regard incroyablement fuyant. Celui qu’il avait quand il s’apprêtait à mentir, alors que l’inquiétude se mit à le ronger, un léger rose aux joues se faisant apercevoir. Il balbutia :

      « Je… Heu… Moi ? Je vais… Là bas… Je suis en retard, en fait… »


    En retard de quoi ? Et… Ben oui, qu’est ce qu’il faisait là ? Autant Arthur avait il put lui hurler dans les oreilles, il était resté sourd. Autant il ne pouvait éviter cet homme.

      « Je vois… Hum… Soirée bien arrosée et costumée je présume… Et vous avez oublié de rentrer chez vous… Regardez dans quel état vous êtes. »


    Le garçon baissa ses yeux sur ses habits pleins de terre. C’est vrai, il n’était pas beau. Sans parler de sa figure, noire de crasse et ses cheveux qui partaient dans tous les sens.

      « Il semblerait que oui. » se contenta-t-il de dire. « Mais… j’aimerai passer. »


    L’homme se mit à rire, Merlin fronça les sourcils, se demandant ce qu’il y avait de drôle dans ce qu’il venait de dire. Le garçon s’offusqua :

      « Qu’ai-je dit de drôle ?
      - Vous pensez… Jeune homme que je vais vous permettre de passer dans votre état ? Vous sentez le bouc ma parole et l’odeur de l’alcool ne doit pas être très loin !
      »


    Merlin commençait à en avoir marre. Il avait une réelle envie d’user de ses pouvoirs. Mais ici ? Devant tout le monde ? Arthur était derrière lui qui plus est. Rha zut… La galère. Merlin serra doucement les poings, soupira longuement pour reprendre contenance… Il était dos à Arthur, il ne verrait surement pas ce qu’il allait faire. Merlin n’aimait pas cela, mais là, il ne pouvait tergiverser, il avait peur que cette aura s’en aille… Il n’avait pas envie de courir partout dans cette ville de dingue. Il fixa dans les yeux l’homme, et alors qu’il entra doucement dans son esprit, ses yeux se tintèrent d’or.

      « Maintenant, j’ai assez perdu de temps à cause de vous. Laissez-moi passer… Tout de suite. »


    L’homme eut le regard vide un instant. Il fixa Merlin et d’un seul coup, il se poussa sur le côté pour le laisser passer. Voilà cela de fait ! Sans attendre, notre magicien reprit pas et se dirigea droit vers la porte, un peu énervé par cette altercation. D’un geste de la main et sans prendre le temps de frapper. Idiot comme réaction, surtout qu’il ne connaissait pas le lieu et ce qu’on y faisait. Le bruit des portes résonna dans l’amphithéâtre, alors que toutes les têtes se tournèrent vers lui. Un homme aux airs sévères se tourna vers lui.

      « Je ne peux pas faire un cours en paix ? Qu’est-ce qu’il se passe encore ? »


    Merlin le détailla, mais ne sût quoi répondre.

      « C’est carnaval ? Ho non… Je sais ce que c’est encore mieux !!! Un bizutage ? Je reconnais la marque des élèves de médecine. Vous avez assez joué les clowns ? Alors, DEHORS !!!! »


    Merlin ne comprit pas le quart de ce qu’il venait de dire. Bizutage ? Clown ? Mais il comprit une chose : il semblait être dans une école. Merlin sourcilla légèrement avant de se tourner vers le plus important. Il tourna son regard et parcourut l’assemblée. Il le vit alors. Il crut s’attendre à voir quoi ? Sa propre image ? Peut-être. Il fixa ses yeux sur un jeune garçon. Il devait peut être avoir son âge. Les cheveux bruns, l’air affolé par ce qu’il était en train de se passer. Il prit alors la parole, essayant de reprendre son calme. Tout en réfléchissant à ce qu'il allait dire, il clignait frénétiquement des yeux.

      « Je suis venu… chercher une personne… pour… pour… un… » Mais un quoi sombre idiot ? Dépêches toi… « … bizu… tage… » Il ne savait pas ce que cela voulait dire, mais à priori, il était venu pour ca.


    Le professeur grimaça et hurla presque :

      « Quoi ? Ca n’a aucun sens !
      - Parfaitement ! Heu… Je veux dire… C’est parfaitement cela... Enfin, ce que je viens de vous dire... C'est vrai... Très vrai...
      - Non mais je rêve, soit vous êtes cinglé, soit vous me menez en bateau… J’aimerai savoir quel est votre nom…
      - Merlin !
      »


    L’assemblée se mit à rire de plus belle. Le garçon se demanda ce qu’il avait dit de drôle. Le professeur commença à devenir rouge écrevisse. Si bien que le garçon se demanda s’il allait survivre à cette discussion.

      « Bien ! ASSEZ ! TAISEZ-VOUS ! Alors le guignol… Je vous préviens, vous allez passer un sale quart d’heure... »


    Merlin commençait à en avoir assez, si bien qu’il lui coupa la parole.

      « Ne dites pas cela, je vous prie. Vous risqueriez de le regrettez… »


    Il devait se contrôler pour ne pas utiliser ses dons, bien qu’une légère lueur doré se fit voir dans le fond de son regard. Tant pis pour Arthur, tant pis pour le reste...


_________________
      « If I can't use magic what I've got ? I'm just a nobody... and always will be. If I can't use magic, I might as well die...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Arthur Pendragon


๏ PARCHEMINS : 102
๏ POINTS : 38


About me
๏ MY RELATIONSHIPS:
๏ MAGIC BOOK:
๏ POUVOIRS & COMPETENCES:

MessageSujet: Re: Remplissez le frigo et cachez votre Iphone, ils arrivent ! [PV Merlin&Arthur]   Jeu 9 Déc - 1:59

Dave & Merlin & Arthur



Youhouuuu j'ai posté 1 minute avant minuit

Où avaient-ils pu bien atterrir ? Un lieu qui semblait à Arthur magique, lui qui n'aimait pas la magie, tout comme son père. C'était étrange, il regardait partout autour de lui, mais ne montrait aucun enthousiasme, au contraire ! Des objets étranges se trouvaient partout et ça donnait mal de tête à Arthur, s'il pouvait il mettrait tout le monde au pilori ! Arthur suivait Merlin, et Merlin suivait Arthur, ils ne savaient aucunement ce qu'il allait leur arriver. Arthur voyait le jeune magicien émerveillé par toutes ces choses, qui aux yeux d'Arthur n'avait aucune importance. Il semblait avoir vu que les personnes vivant ici, n'étaient pas habillées de la même façon qu'eux deux. Des passants se retournaient sur leurs passages, il y avait un peu de quoi. Ce n'est pas tous les jours qu'on voit deux énergumènes ainsi vêtu !

Arthur ne s'attendait pas à ce que Merlin change de direction rapidement. Il se demandait quoi, Merlin lui dit de le suivre et le prince avait une remarque cinglante comme il sait les faire. Une remarque disant que c'était lui prince et que c'était au valet de le suivre ... Merlin l'ignora et Arthur le suivit à contre coeur, mais il n'allait pas laisser partir Merlin seul et puis se retrouver perdu dans cette ville qui lui donne envie de s'enfuir. Où donc Merlin l'emmenait-il ?! Ils se stoppa devant un bâtiment, où se trouvait beaucoup de monde. Même de jolies jeunes filles, qui se mirent à rire quand elles virent les deux jeunes hommes. Arthur ne put s'empêcher de faire son sourire de dragueur. Quand il y a des jolies filles Arthur veut montrer qu'il est là. Avant qu'il n'ai pu aller leur parler Merlin continua son chemin et donc du le suivre encore. Il en avait marre de marcher, mais ne le montrait pas. Il ne voulait pas passer pour un fainéant, ce qu'il montrait déjà trop souvent. Suivant toujours son valet, il dut s'arrêter net un homme se trouvait face à eux, l'air grognon. Un garde ? Se demanda alors le jeune prince. L'homme prit la parole, la voix grave.

Homme « Minute, jeune homme. Vous comptez aller où comme ca ? »

Le jeune magicien se retourna et regarda le prince quelque peu paniqué. C'est en balbutiant qu'il répondit au garde.

Merlin « Je… Heu… Moi ? Je vais… Là bas… Je suis en retard, en fait… »

Homme « Je vois… Hum… Soirée bien arrosée et costumée je présume… Et vous avez oublié de rentrer chez vous… Regardez dans quel état vous êtes. »

Bon avouons-le, Merlin et Arthur était vraiment sales et alors, ça arrivait à tout le monde.

Merlin « Il semblerait que oui. Mais… j’aimerai passer. »

L’homme rigola de plus belle, comme si Merlin avait dis quelque chose de drôle. Ce qui n'était pas le cas.

Merlin « Qu’ai-je dit de drôle ? »

Homme « Vous pensez… Jeune homme que je vais vous permettre de passer dans votre état ? Vous sentez le bouc ma parole et l’odeur de l’alcool ne doit pas être très loin ! »

Arthur continua de suivre la discussion calmement. Si jamais cela devait mal tourner il n'hésiterais pas à se servir de son épée ! Il attendait une réaction du jeune magicien et ainsi qu'une réaction de l'homme. Il voulait voir comment Merlin allait se sortir de cette situation.

Merlin « Maintenant, j’ai assez perdu de temps à cause de vous. Laissez-moi passer… Tout de suite. »

Pour Arthur Merlin avait été assez étonnant ! Il trouvait cela bizarre que le jeune magicien ait autant de caractère pour faire plier un homme ainsi. Il ouvrait les yeux grands quand il les laissa passer. Le jeune prince continua de suivre Merlin, ne sachant toujours pas où celui-ci l'emmenait. Se trouvant devant une porte close que Merlin n'hésita pas à ouvrir sans frapper. Arthur trouva ça impoli et failli le faire remarquer à son valet. Il n'en n'eut pas le temps puisque devant eux deux se trouvait un amphithéâtre remplit, les personnes à l'intérieur se retournaient en voyant les deux jeunes hommes ainsi qu'un homme debout devant les personnes assises.

Homme « Je ne peux pas faire un cours en paix ? Qu’est-ce qu’il se passe encore ? »

Silence des deux côtés, même Arthur ne dit rien alors qu'il a les répliques faciles.

Homme « C’est carnaval ? Ho non… Je sais ce que c’est encore mieux !!! Un bizutage ? Je reconnais la marque des élèves de médecine. Vous avez assez joué les clowns ? Alors, DEHORS !!!! »

Carnaval ? Ca voulait dire quoi ? Élèves ? Ils étaient dans une classe alors. Arthur regarda attentivement son camarade se demandant ce qu'il faisait à regarder attentivement ce beau monde. D'un coup il ne vit plus Merlin bouger la tête, comme s'il avait trouver ce qu'il cherchait.

Merlin « Je suis venu… chercher une personne… pour… pour… un… bizu… tage… »

C'est bien Merlin, se dit Arthur. Mais apparemment, l'homme debout n'était pas du même avis. S'en suivit une discussion quelque peu houleuse, dont Arthur ne prit pas partit. Il attendait le moment où il agirait.

Homme « Quoi ? Ca n’a aucun sens ! »

Merlin « Parfaitement ! Heu… Je veux dire… C’est parfaitement cela... Enfin, ce que je viens de vous dire... C'est vrai... Très vrai... »

Homme « Non mais je rêve, soit vous êtes cinglé, soit vous me menez en bateau… J’aimerai savoir quel est votre nom… »

Merlin « Merlin ! »

Pourquoi donc les gens se moquaient quand Merlin dit son nom ?! Vrai, ce n'était pas un nom courant même chez lui mais à ce point là. L'homme debout commençait à devenir rouge, comme s'il allait exploser.

Homme « Bien ! ASSEZ ! TAISEZ-VOUS ! Alors le guignol… Je vous préviens, vous allez passer un sale quart d’heure... »

Merlin « Ne dites pas cela, je vous prie. Vous risqueriez de le regrettez… »

Arthur « Bon ça suffit maintenant ! »

Repérant, grâce au regard que Merlin avait lancé dans la foule quelques secondes plus tôt, il se dirigea dans les gradins et attrapa le jeune homme par le col. Il le souleva. Arthur devait faire vraiment peur avec son regarde menaçant.

Arthur « Toi ! Tu nous suis. »

C'est ainsi qu'il prit les affaires du jeune homme, et le traîna à la fois à travers les gradins, le tenant toujours par le col. Il était quelque peu direct et sévère, ainsi que brutal. Il en avait juste assez de voir l'homme debout s'énerver contre ce pauvre Merlin ! Sa patience avait juste des limites, et là elles étaient dépassées.

Arthur « Sur cela Monsieur, au revoir ! »

Il fît signe à Merlin de le suivre, et bien sûr le pauvre jeune homme qu'il tenait toujours devait franchement avoir la trouille. Il se dirigea vers la sortie de l'établissement avec Merlin à ses côtés. Il chercha un coin tranquille où ils pourraient discuter.

_________________




    Arthur is a romantic guy__
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Remplissez le frigo et cachez votre Iphone, ils arrivent ! [PV Merlin&Arthur]   Jeu 9 Déc - 19:02

    Non ! Mais non quoi ! A chaque fois qu'un évènement improbable se profilait à l'horizon, Dave se retrouvait en son centre. Non, franchement, jamais le garçon ne serait tranquille ? Fallait-il que TOUT les ennuis soient attirés par lui ? Quand il avait relevé sa tête de son pupitre, que sa bague s'était remise comme à son habitude..., il les avaient vu. Deux hommes, habillés d'une manière typiquement moyenâgeuse. L'un était relativement bien vêtu, quoique sale et en haillon. L'autre, par contre, était l'archétype même du chevalier. Armure, épée, il ne laissait pas indifférent du point de vue visuel, c'était une chose à lui accorder. Le professeur essaya, sans succès, de les retenir. Ils devaient être bourrés, une fête étudiante s'était produite la veille... Pour autant, Dave savait qu'ils n'étaient pas là pour rien, mais juste pour lui. C'était obligé. Alors, quand le mec à la coupe au bol -coiffure ridicule au passage- porta son regard inquisiteur sur sa personne, il sut de suite qu'il avait raison... Et il eut peur. Sa bague ne réagissait pas comme cela normalement. La voir se troubler était assez suspect. Soit ces hommes venaient pour la lui prendre, soit il ne s'agissait qu'un hasard des plus total... Cependant, ses aventures lui avait prouvé que le hasard et les coïncidences n'existaient pas...

    _ Hey ! Psssst ! Max !

    Dave interpellait son voisin de classe, en chuchotant, ne voulant pas enerver d'avantage le prof.

    _ Ouais ?

    _ C'était soirée médiévale hier ?

    _ Pas à ma connaissance non.

    _ Ok merci...

    Ainsi donc, ce n'était pas un hasard. Il se devait de partir, de plus, il venait de ressentir un puissant courant magique parcourir la pièce. Une personne demeurait être un sorcier dans la pièce. Son identité fut dévoilé à l'instant même ou il remarqua les yeux du playmobil. Ses pupilles étaient dorées. Il connaissait la magie, et savait s'en servir. Cela faisait donc de lui un adversaire de taille. Mais comment le combattre sans que tout le monde ici sache ce qu'il était en réalité ? Après tout, si un sorcier venait en plein milieu de son cours, nul doute que cela fusse pour lui nuire... Alors qu'il s'apprêtait à décamper d'ici en vitesse, le chevalier vint près de lui, et l'empoigna par le col, un air meurtrier sur le regard. Dave allait passer un sale quart d'heure, il le savait... L'homme le traina jusqu'à la porte de sortie, interpellant l'autre type par un signe de la main, lui demandant manifestement de le suivre. Dave adressa un petit sourire au professeur, non sans donner un coup de coude dans le ventre du chevalier. Le "BONG" qui en ressorti lui arracha un cri de douleur, et oui, une armure, ça faisait mal...

    _ Désolé monsieur, au plaisir de vous revoir !

    Dès que la porte fut refermée, il déclencha sa magie, électrifiant son corps comme s'il était une véritable centrale électrique. Le choc du surprendre le chevalier, qui le lâcha. Dave se jeta en avant, sans se soucier des gens présents dans les couloirs, et frappa un grand coup dans l'alarme incendie. Aussitôt, un cri assourdissant s'échappa des plafonds, tandis que des jets d'eau arrosèrent tout le monde. Qu'importe...

    _ Sortez tous, ceci n'est pas un exercice !

    Dave allait se faire coller pour ça. Mais il n'avait pas le choix, il devait évacuer tout le monde. Sans se soucier du bruit infernal que dégageait les sonneries, il aperçu son professeur sortir de la salle avec tout le monde, sans même le remarquer... Quand il n'y eut plus personne, Dave se tourna vers les deux autres. Sa main se tendit, alors qu'une boule lumineuse prenait possession de l'espace.

    _ J'exige des explications. C'est ma bague que vous voulez hein ? Désoler de vous décevoir, mais c'est un cadeau. Moi seul la mérite, moi seul dispose de la capacité de l'utiliser. Alors, si vous n'êtes pas Merlin, ce que je doute vu vos tronches, et si vous n'êtes là que pour me chercher des crosses, vous pouvez faire demi-tour. Le chevalier, repose encore une fois tes sales pattes sur moi, et je t'envoie rôtir à Camelot moi !

    Pourquoi Camelot ? Tout simplement parce que c'était le premier mot qui lui venait à l'esprit lorsqu'il voyait ce type. Une impression de noblesse, de grand pouvoir. Dave maintint son orbe de feu, ne voulant pas perdre la seule chance de pouvoir se défendre... Il ne put s'empêcher de rire en voyant celui qui semblait être sorcier.

    _ Le playmobil ! La prochaine fois, coupe toi les cheveux, la coupe au bol c'est moyen à notre époque...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Merlin
• Powerfull Sorcerer •
Clumsy Boy


๏ PARCHEMINS : 97
๏ POINTS : 37


MessageSujet: Re: Remplissez le frigo et cachez votre Iphone, ils arrivent ! [PV Merlin&Arthur]   Jeu 9 Déc - 23:18

Merlin sursauta en entendant Arthur reprendre les rênes. Mais que faisait-il l’idiot ? Ok, Merlin était mal barré, il aurait voulu faire ça en douceur… Ce qui n’était pas le cas d’Arthur. Ce n’était jamais le cas d’Arthur. Merlin se contenta de pivoter sur les talons pour se tourner vers Arthur, d’ouvrir et de fermer la bouche comme… un idiot. Il en oublia sa colère sur le coup. Mais… Etait-il si prévisible pour que son ami commence à grimper les marches de l’amphithéâtre pour attraper le garçon qu’il avait fixé tout à l’heure. Le jeune homme le regarda avec des yeux ronds, et tenta de devenir le plus petit possible. Mais Arthur et son tact habituel, l’attrapa par le col et le tira avec ses affaires hors de sa place, sans lui donner d’autres choix.

MERLIN « Arthur ! Lâchez-le ! Maintenant ! » Appela-t-il en vain.

Peut-être était-ce un ordre assez brutal, mais là, notre royauté allait peut être mettre sa vie en danger. Son ami tira le garçon à l’extérieur du lieu, assez brusquement. Mais que faisait-il ? Il ne se doutait pas qu’il devait surement avoir un sorcier dans sa poigne et cela pourrait avoir quelques conséquences désastreuses. Il suivit Arthur, sans dire au revoir au professeur. Aussi abruptement qu’il était rentré. Il sentit la panique monter chez le garçon, comme sa propre panique. Oui, il avait peur, et il y avait de quoi, mais cette sensation était aussi étrange. C’est alors qu’il sentit quelque chose. Il s’apprêtait à utiliser ses pouvoirs. Merlin ne s’était pas tromper.

MERLIN « Arthur ! Lâchez-le immédiatement ! C’est… un sorcier ! »

Trop tard, son ami se reçut une décharge dans le bras. Merlin tenta de bloquer une partie de la magie du jeune homme afin qu’Arthur ne soit pas trop amoché. Ce qui était le plus important. Le garçon appuya alors sur un bouton, alors qu’une sonnerie retenti et qu’au-dessus de leur tête, de l’eau se mit à tomber… Surpris Merlin leva les bras au-dessus de sa tête un instant, mais ses yeux se focalisèrent de nouveau sur le sorcier, qui lui était étrangement familier. Il n’était pas mauvais… Non, il était juste paniqué. Merlin leva les deux mains en avant dans un signe de tempérance, mais aussi pour sa protection. Il n’hésitera pas à lever un bouclier pour se protéger et protéger Arthur.

MERLIN « Calmez-vous ! On ne vous veut aucun mal. On cherche juste de l’aide. »

C’est alors que le garçon se mit à débiter un flot de paroles. Il ne semblait pas comprendre ce qu’il se passait. A sa place, Merlin aurait aussi été si surpris, bien qu’il n’aurait pas usé de ses pouvoirs de la sorte… Après tout, il vivait dans un monde où la magie était prohibée. Il ne l’utilisait que par nécessité. Il parla de Camelot… Merlin hocha la tête de façon positive. Enfin quelque chose de familier… Mais rapidement, il perdit le fil de ce qu’il dit… Surtout quand il parla de Play…

MERLIN « La bague ? Play… mobile ? Qu’est… Non. Pas le temps, Merlin… Pas le temps. »

Il eut une pose après cette remarque. Lui parlait-il de son ressenti ? Mais Arthur… Il tourna les yeux vers lui un instant, le regard désolé. Il devait lui expliquer. C’était sûr, s’il ressentait cette onde magique comme lui, il le comprendrait. Tant pis… Il fallait qu’ils sortent vivants de cet enfers. C’était peut-être son destin de tout révéler aujourd’hui. Il sentait qu'il pouvait l'utiliser à cet instant, et qu'il devait le faire... Comme une parole au fond de lui qui venait à faire echos. * Ai confiance. *

Le garçon créa alors un orbe de feu entre ses doigts. Merlin senti la panique lui monter, en même temps que le garçon en face de lui. Sa magie se déclencha presque automatiquement. Alors que ses yeux se tintèrent d’un jaune lumineux, un froid immense sorti de ses doigts et vinrent frapper l’eau ambiante qui se transforma en glace et bientôt le couloir se transforma en vrai patinoire ambulante. Merlin frappa alors la boule de feu, fixant toute l’humidité nécessaire sur les molécules et bientôt, le garçon se retrouva avec une boule de glace entre les doigts qui finit sa course sur le sol, en éclatant en mille morceaux. Il baissa le bras simplement à la suite de cela.

MERLIN « Ca suffit ! »

Il avait oublié Arthur derrière lui. Sa concentration était fixée sur ce garçon qui lui faisait face. Il se rappela alors de la prophétie qui était tombé... Ce que tous n'arrêtait pas de lui dire. Celle qu'il serait le plus grand sorcier de tous les temps. Il n'en avait jamais réellement crut un mot... mais avait suivit cette voix, car son cœur lui avait toujours dit que c'était cela sa destinée... Le garçon semblait connaitre cette légende, semblait connaitre Camelot.

MERLIN « Je SUIS Merlin. Veux tu que je t'en montre d'avantage ? J’ai senti ta magie… qui m’intrigue, ca je ne peux te le cacher. Je suis venu ici pour trouver de l’aide, et non pour finir carboniser. Peut-être me suis-je trompé, mais je sais que tu n’es point maléfique. Ecoutes ton cœur, écoutes ta magie et tu sentiras que nous sommes incroyablement semblables. »

Autant le Merlin de d’habitude ne faisait pas peur, mais quand celui-ci déchainait ses puissances, on avait plus vraiment envie de déconner avec lui. Surtout que le garçon était fatigué et las. Bien qu’il peut faire preuve d’une grande patience… Il avait eu Arthur sur le dos toute la journée, à blâmer cette pseudo magie ambiante… Sans compter de ses gens qu’il avait pu croiser dans la rue et qui n’avait pas l’air très… sociable.

_________________
      « If I can't use magic what I've got ? I'm just a nobody... and always will be. If I can't use magic, I might as well die...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Arthur Pendragon


๏ PARCHEMINS : 102
๏ POINTS : 38


About me
๏ MY RELATIONSHIPS:
๏ MAGIC BOOK:
๏ POUVOIRS & COMPETENCES:

MessageSujet: Re: Remplissez le frigo et cachez votre Iphone, ils arrivent ! [PV Merlin&Arthur]   Sam 11 Déc - 2:54

Dave & Merlin & Arthur




Merlin « Arthur ! Lâchez-le immédiatement ! C’est… un sorcier ! »

Mais comment Merlin savait-il une chose pareille ?! Il n’eut pas le temps de comprendre ce qu’il lui arrivait puisqu’il ressentit une décharge dans le bras. C’était douloureux, pas autant que ça aurait du l’être certainement, mais assez pour qu’il lâche le jeune homme. Le garçon se dépêcha pour appuyer sur un bouton, ce qui déclencha une sonnerie épouvantable et de l’eau tombait du plafond. Le jeune prince était abasourdi, comment de l’eau pouvait-elle tomber du plafond ?

Dave « Sortez tous, ceci n'est pas un exercice ! »

Il vit son ami Merlin lever les bras comme s’il allait se rendre. Et surtout tout le monde s’enfuir en courant du couloir.

Merlin « Calmez-vous ! On ne vous veut aucun mal. On cherche juste de l’aide. »

Arthur ne fit rien, de nouveau et regarda la scène, la discussion entre ledit magicien et Merlin. Le jeune homme s’énerva comme si on allait lui voler quelque chose et débita un flot de paroles. Alors que dans sa main tendue se tenait une boule lumineuse, Arthur détestait un peu la magie, mais il aurait suffit qu’il se fasse attaquer par un magicien et là il l’aurait détesté à vie.

Dave « J'exige des explications. C'est ma bague que vous voulez hein ? Désoler de vous décevoir, mais c'est un cadeau. Moi seul la mérite, moi seul dispose de la capacité de l'utiliser. Alors, si vous n'êtes pas Merlin, ce que je doute vu vos tronches, et si vous n'êtes là que pour me chercher des crosses, vous pouvez faire demi-tour. Le chevalier, repose encore une fois tes sales pattes sur moi, et je t'envoie rôtir à Camelot moi ! »

Camelot ? Ce jeune homme pouvait donc les ramener à Camelot pensait le jeune prince. Oui il était quelque peu naïf. Mais il n’aimait vraiment pas la ville où ils avaient atterris, il voulait vraiment retourner à Camelot. Pendant qu’il continuait de parler la boule de feu était encore présente et il se mit à rire. Qu’y avait-il de drôle à cette situation ?! Et puis c’était quoi cette histoire de bague, se demanda le prince.

Dave « Le playmobile ! La prochaine fois, coupe toi les cheveux, la coupe au bol c'est moyen à notre époque... »

Play…quoi ? C’était quoi ça ?? Arthur ne chercha pas à comprendre, de toute façon ce n’était pas le moment. Mais il ne comprit pas pourquoi il se moquait de la coupe de cheveux de Merlin, en même temps c’était une coupe normale pour lui.

Merlin « La bague ? Play… mobile ? Qu’est… Non. Pas le temps, Merlin… Pas le temps. »

Merlin se tourna vers Arthur, il avait ce regard triste, il ne l’avait encore jamais vu. Qu’allait-il faire ? Arthur ressentit au plus profond de lui de l’inquiétude pour Merlin. C’était la première fois qu’il ressentit ce sentiment. Il ne voulait absolument pas que le jeune valet se sacrifie pour lui. La scène qui suivit le surpris, voir l’effraya, les doigts tendu de Merlin lancèrent quelque chose qui transforma l’eau en glace. Le jeune homme se retrouva au lieu d’une boule de feu avec une boule de glace. Arthur suivait la scène de près, il n’était pas aussi effrayé qu’il devait l’être.

Merlin « Ca suffit ! »

Arthur était étonné de voir la force que pouvait avoir Merlin, il savait qu’il lui avait caché ses pouvoirs à cause d’Uther, son père, il aurait été bon pour être décapité. Mais il ne pouvait pas lui en vouloir. Il trouvait ça à la fois effrayant et étonnant à la fois. Il n’arrivait pas à détester le jeune magicien, il avait une trop grande sympathie à son égard, c’était son ami.

Merlin « Je SUIS Merlin. Veux tu que je t'en montre d'avantage ? J’ai senti ta magie… qui m’intrigue, ca je ne peux te le cacher. Je suis venu ici pour trouver de l’aide, et non pour finir carboniser. Peut-être me suis-je trompé, mais je sais que tu n’es point maléfique. Ecoutes ton cœur, écoutes ta magie et tu sentiras que nous sommes incroyablement semblables. »

Il a senti sa magie, Arthur trouvait ça bizarre, enfin il trouvait vraiment cette situation bizarre, il aurait bien voulu se réveiller mais la situation était bien réelle. Merlin était quelque peu effrayant au goût d’Arthur qui n’avait pas l’habitude de voir un comportement ainsi de la part de Merlin. Arthur adorait Merlin mais ne le montrait aucunement. Arthur avança pour se trouver au côté du jeune magicien, il ne pouvait pas rester impassible à ce qu’il venait de se passer et puis il ne pouvait laisser Merlin affronter ce jeune homme seul. Il se dit qu’il avait osé lui montrer l’étendu des pouvoirs qu’il avait, il n’allait donc pas le laisser tomber maintenant ! Il posa sa main sur l’épaule de son ami.

Arthur « Nous devrons discuter un peu quand ce sera calmé. »

Il ne voulait pas lui faire peur, et encore moins l’engueuler sur ce qu’il lui a caché, car après tout il trouvait ça normal. Mais il ne voulait pas perdre la seule personne qu’il appréciait et la seule personne qui malgré tout est toujours là à le supporter lui et son sale caractère.

Arthur « Ne me regarde pas ainsi voyons ! Je ne vais point te sermonner pour m’avoir caché ce secret, mais je le comprend. »

Arthur fit un de ces sourires que le jeune magicien devait connaitre mais ne pas voir si souvent que cela puisque c’était un sourire des plus sincère, il ne le faisait quasiment jamais. Ensuite il se tourna vers le jeune homme, le regard sévère limite faisant super peur.

Arthur « Bon toi maintenant ! Je veux bien comprendre que nous t’ayons fait peur, mais je suis sûr qu’on peut discuter calmement nan ? »

Bon ce n’était qu’une question rhétorique et il reprit très vite la parole.

Arthur « Sache qu’il dit vrai, il se prénomme bien Merlin et moi Arthur. Mais on ne te veut aucun mal, sauf si tu résiste. Je peux me montrer très convaincant. Et puis sache que si tu ose encore m’envoyer une décharge on risquerait de ne point s’entendre. »

Oui bien sûr qu’Arthur pouvait être méchant quand il le voulait. Mais Merlin avait l’air d’avoir besoin du jeune homme en vie.

Arthur « Mais bon je ne sais pas pourquoi Merlin nous as emmené ici, cela doit avoir un rapport quelconque avec toi jeune homme. Maintenant que tu as vu de quoi il était capable, je crois que tu vas un peu l’écouter. Je ne sais pas non plus pourquoi Merlin t’as trouvé toi et pourquoi il dis que vous êtes semblables, mais ça doit être quelque chose à propos de la magie. Bien que je ne m’y connaisse point. »

C’est vrai qu’Arthur n’y connaissait rien et bien sûr c’était un peu à cause de son père qu’il ne connaissait rien à la magie puisque qu’il avait été élevé dans un endroit où la magie été prohibée et où les magiciens était décapités lorsque l’on apprenait qu’ils avaient des pouvoirs.

Arthur « Comme l’a dit Merlin, nous avons besoin d’aide. Nous sommes on peut le dire perdu, et nous avons été conduits ici, c’est donc que tu peux nous aider. »

Arthur redevenait calme, plus gentil. Ils avaient vraiment besoin d’aide pour retourner à Camelot. Même s’il savait que ça n’allait pas être facile de convaincre le jeune homme de leur donner un coup de main.

_________________




    Arthur is a romantic guy__


Dernière édition par Arthur Pendragon le Dim 26 Déc - 23:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Remplissez le frigo et cachez votre Iphone, ils arrivent ! [PV Merlin&Arthur]   Sam 11 Déc - 4:00

    L'homme à la coupe au bol manifesta ce que Dave craignait le plus. Il était sorcier, et plutôt puissant au vu de ce que voyait le garçon. Il avait gelé son orbe de flammes, mais aussi la totalité du couloir. Quand à savoir comment expliquer ça au proviseur, il n'y pensa même pas.

    _ Merlin ? Je me disais aussi. Bien sûr. Mais comment n'y ais-je pas pensé plus tôt. Je suis Gandalf. Gandalf le blanc. L'anneau que je porte me permet de gouverner quiconque se trouve sur mes terres. C'est le mien, et vous voulez me le voler ! Il n'en est pas question. C'est MON précieux. Et je suis désolé mais...

    Dave commençait à en avoir marre de ces deux guignols qui se croyaient tout permis. Non seulement il s'était fait enlever par l'un d'eux, mais l'autre était magicien. Comme s'il allait penser une seule seconde qu'ils étaient bénéfiques... Il tendit son bras en avant, préparant une onde télékinésique, qui allait leur montrer qui était le chef ici.

    _ VOUS... NE PASSEREZ... PAS !

    Mais les paroles suivantes de l'homme le fit réfléchir. Après tout, il était vrai que c'était lui qui avait déclenché les hostilités, pas eux. Mais qu'aurait-il pu faire d'autre ? Il voulait protéger sa vie en priorité, ainsi que celle des autres élèves... Bien sûr que Dave n'était pas maléfique. Bien sûr qu'il ne voulait pas faire du mal aux autres. mais quelle idée de débarquer et de se comporter ainsi avec lui ! Dave ferma les yeux, retenant son pouvoir, et écouta son cœur. Il respira calmement, sentant... Rien du tout. Que dalle. Non, sérieux, c'était quoi encore cette connerie ?

    _ Non mais je rêve. Après le coup du Merlin, le coup du maitre Yoda ? Et quoi encore ? Tu vas me dire que tu es mon père ?

    Pour autant, il fallait avouer que lorsqu'il concentrait sa magie autour de lui, l'aura que dégageait l'homme à la coupe au bol lui semblait familière. Comme s'ils étaient unis, par un quelconque lien. Lien légèrement invisible pour le moment. Quand le chevalier prit la parole, Dave lui accorda déjà plus d'importance. Il avait de la prestance, du charisme, et un léger ton autoritaire subsistait dans sa voix. Cependant, cet air supérieur agaçait notre petit Dave. Ce dernier détestait que l'on se croie meilleur que lui. Et ce type, se comportait comme s'il était roi. Ben voyons...

    _ Peur ? Vous auriez fait peur à une armée de vampires... Même Buffy n'aurait rien pu faire face à vous...

    La suite le scotcha sur place. Merlin et Arthur. Sérieusement ? Ils pensaient vraiment que Dave allait les croire comme ça ? Ils pensaient vraiment que le jeune sorcier était aussi débile que cela ? Ne pas résister. Se rendre ? Clairement, il n'en était pas question. Il ne baisserait pas sa garde tant que les deux cinglés n'avait pas de bonne excuse.

    _ Excuse moi pour l'éclair, j'aime décharger sur les gens.

    Ainsi donc, c'était à cause de Dave s'ils étaient là, tout les deux. Bien sur ! C'était TOUJOURS de sa faute. Il pleut ? Demande à Dave, c'est de sa faute. Un 0/20 ? Dave... Non mais franchement ! Et puis cette façon de s'exprimer dans un langage plus que douteux. Pathétique. Mais ils quémandaient son aide. Il était l'élu. Il se devait d'aider les autres. Quand bien même ces autres demeuraient complètement et irrémédiablement cinglés...

    _ Admettons. Pourquoi, alors qu'il existe plein de sorciers dans le monde, il a fallut que vous veniez à moi ?

    Dave tendit sa main, montrant sa bague.

    _ Je ne sais pas si c'est ça, mais elle réagit en ta présence, Merlin. Non, sérieux, je peux pas t'appeler comme ça. C'est juste pas possible. Tu es sur de pas avoir un autre prénom ? Arthur, passe encore, mais Merlin, c'est tout, sauf courant ici. Petite pause. Juste pour vérifier, il était essentiel de bien comprendre. En admettant qu'ils disent la vérité, Dave devait tester la véracité de leurs dires... _ Donc si je résume, vous êtes Merlin, le plus puissant magicien que la terre est portée, et Arthur, le si bon roi du royaume de Camelot ? Les types de la légende ? Je peux avoir un autographe ? Plus sérieusement, en quelle année sommes nous ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Merlin
• Powerfull Sorcerer •
Clumsy Boy


๏ PARCHEMINS : 97
๏ POINTS : 37


MessageSujet: Re: Remplissez le frigo et cachez votre Iphone, ils arrivent ! [PV Merlin&Arthur]   Dim 12 Déc - 2:16

Le garçon reprit la parole, et Merlin sentait qu’il paniquait de plus en plus. Ce qui n’était pas vraiment bon. Il continua de parler… de choses et d’autres plus incompréhensibles les unes que les autres… Merlin secoua la tête à plusieurs reprises. Il sentit qu’il allait de nouveau utiliser la magie, mais le garçon ne le fit pas. Merlin était pourtant prêt et sur la défensive. Bien que Merlin se disait intérieurement… Qu’est-ce qu’il est puissant son anneau ! Gouverner les gens sur ses terres ??? Etait-il roi aussi ? Le garçon n’y comprenait plus rien de nouveau. C’est un monde de tarés ma parole !

MERLIN « Je comprends que ton anneau est puissant. En plus s’il démontre une quelconque royauté de ta part. »

Idiot comme réaction, mais venant d’un gars du moyen age… Ce n’était pas du tout étonnant. Il sentit la main d’Arthur sur son épaule, Merlin tourna la tête et le regarda. Il eut peur sur le coup, et écarquilla les yeux, mais Arthur ne semblait pas contre l’idée qu’il soit magicien. Ne manquerait plus que ca… Essayer de faire comprendre à deux personnes qu’il n’était pas maléfique. Merlin reprit alors un peu confiance en lui, et se permit de lâcher un léger sourire en coin à son meilleur ami. Arthur prit la parole. Des paroles sages. Oui, il deviendrait un grand roi… Quand Merlin l’entendait discourir, il pensait toujours à ca. Ferme mais juste… Dave répliqua de nouveau. Merlin secoua la tête.

MERLIN « Diable ! Mais cesses de raconter n’importe quoi ! Pourquoi penserais-tu que je suis ton père ? Buffy ? Je ne connais pas… »

Pourquoi lui ? Oui, c’était bel et bien la question… Des sorciers ici ? Cela ne l’étonnait pas pour le moindre du monde. Merlin tentait de lui expliquer mais en vain. Il roula des yeux, souffla en tentant de reprendre son calme et lui répondit :

MERLIN « Tu as une aura ! Cette aura… Je vais te le dire ! C’est la mienne. Ce que j’essaye de te dire, c’est que j’ai eut cette impression de me regarder dans un miroir. Cette impression m’a donné confiance. Cette bague ! Je ne sais pas… En quelle année sommes-nous ? Vers l’an 440… Je ne sais plus exactement… Arthur ? »

Dit il en se tournant vers son ami. Après tout, il n’était que paysan à la base, il n’était pas de ceux qui passaient leur temps dans les bouquins et autres grimoires. Bien que depuis peu, il avait mit le nez dans la sorcellerie.

MERLIN « Hey ! Je ne suis qu’un paysan, ne me regardes pas comme ca ! Et laisses tes moqueries idiotes au fond de ta gorge veux-tu ! Ce n'est pas le moment et maintenant, je peux te le dire: Fais attention où je te fait rôtir comme un poulet ! Aussi royal soit-il... »

Il eut un léger sourire moqueur et sa dernière phrase était surtout pour taquiner Arthur. Sans le vouloir, il avait tutoyé Arthur et prit plus d’aise. Peut être est-ce parce qu’il se sentait encore plus en confiance qu’il passa comme cela de l’un à l’autre ? En tout cas, il avait d’autres priorité que de penser à comment parler et se tenir face à Arthur. Et il s’en fichait royalement… C’est le cas de le dire. Il se tourna de nouveau vers Dave et ajouta :

MERLIN « Tu veux des preuves ? Je vais t’en donner ! »

Sans attendre… Il se focalisa sur l’esprit du jeune garçon et y entra. Il prononça des paroles dans une langue morte pour aider son incantation. Ce ne fut pas bien compliqué après tout. Ils étaient si semblables… C’était comme se lever en pleine nuit dans sa demeure… Bien qu’il fasse totalement noir, on savait exactement où nos affaires trainent et où les pièces se trouvent… Si bien qu’on ne craignait pas de se cogner ou d’écraser quelque chose. Ses yeux se tintèrent de nouveau de doré.

MERLIN « … David… Tu t’appelles David Stutler, c’est ca ? Mais on t’appelle Dave…»

Il eut quelques brides de souvenirs, dont certains assez honteux. Il préféra fermer ses portes, laissant cet intimité à ce garçon. Ce n’était pas cela qu’il voulait… Au contraire. Il se fixa sur des images. Ses images. Camelot. Gaïus. Le jour où il a bien failli tuer le bucheron du village alors qu’il utilisa son pouvoir sur un arbre, manquant de faire tomber l’arbre sur la tête de l’homme. Merlin avait eu juste le temps de lui sauver la vie, en ralentissant la chute. Sa mère qui lui avait passé un savon. Son départ pour Camelot… Sa nouvelle vie au château… Arthur… Quand ce fut assez, il coupa le lien, et alors que ses yeux redevenaient bleus profond, il lui dit :

MERLIN « Dave. On a besoin de toi. Nous n’avons aucune idée d’où nous nous trouvons. On ne sait pas où aller. Et même avec mes pouvoirs, je ne puis trouver meilleure aide que la tienne. Le destin a voulut que je te trouve. »

_________________
      « If I can't use magic what I've got ? I'm just a nobody... and always will be. If I can't use magic, I might as well die...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Arthur Pendragon


๏ PARCHEMINS : 102
๏ POINTS : 38


About me
๏ MY RELATIONSHIPS:
๏ MAGIC BOOK:
๏ POUVOIRS & COMPETENCES:

MessageSujet: Re: Remplissez le frigo et cachez votre Iphone, ils arrivent ! [PV Merlin&Arthur]   Lun 27 Déc - 1:43

Dave & Merlin & Arthur




Le jeune homme face à eux repris rapidement la parole, Arthur ne compris pas la moitié de ce dont il parlait. Pourquoi ne s’était-il pas intéressé à la magie plus tôt ? Ah oui son père détestait ça ! Pour plus de sérieux reprenons. Arthur qui semblait dépassé par les évènements regardait Merlin qui semblait être plus calme qu’autre chose. De quel anneau parle-t-il ? Se demanda le jeune prince. C’est là qu’il le remarqua, ce n’était pas non plus très discret mais la bague en elle-même était sympathique à la vue. Lui aussi gouvernait, était-il prince ? Roi ?? Pourtant Arthur n’avait jamais entendu parler de lui. Merlin lui répondit rapidement qu’il comprenait que l’anneau du jeune homme était puissant. Arthur resta encore plus scotché, il ne suivait pas tout mais essayait de comprendre ce qu’il se passait. Le jeune homme, prépara quelque chose avec ses bras mais n’en fit rien, il avait l’air de se concentrer pour ne pas user de sa magie.

Quand il déposa sa main sur l’épaule du jeune magicien, Arthur remarquait les yeux écarquillés du jeune homme et puis après ses quelques paroles le visage quelque peu effrayé laissa place à un sourire en coin. Dave parla ensuite d’un certain Yoda, encore un avec un prénom pas très commun ! Son père ?! Qu’est-ce que c’était encore ces sornettes ?! Pourquoi Merlin serait-il le père de ce jeune homme ?! Tout cela trottait dans la tête du jeune prince qui ne savait plus où donner de la tête. Buffy ? Qui était-ce donc ? Arthur perdait vraiment les pédales ici, cette conversation devenait de plus en plus bizarre et il avait de plus en plus de mal à suivre. Merlin semblait penser pareil qu’Arthur en disant que le jeune homme face à eux racontait n’importe quoi. Il s’excusa pour l’éclair, Arthur n’avait pas fort l’air convaincu que ce soit de vraies excuses mais ne chercha pas les complications. Continuant de discuter le jeune homme face à eux demandait pourquoi, avec tous les sorciers existants, c’était à lui qu’ils étaient parvenus. Il rajouta que la bague avait l’air de réagir à a présence de Merlin, ajouta que ce n’était pas possible de s’appeler Merlin, un nom pas courant ici. Bon c’est vrai que ce n’était pas un nom courant mais quand même à ce point-là, se dit Arthur.

Dave « Donc si je résume, vous êtes Merlin, le plus puissant magicien que la terre est portée, et Arthur, le si bon roi du royaume de Camelot ? Les types de la légende ? Je peux avoir un autographe ? Plus sérieusement, en quelle année sommes-nous ? »

Pardon ?! De quelle légende parlait-il ?! Merlin et Arthur n’étaient pas une légende, enfin pour les deux concernés surtout. Pour Arthur, ils étaient bien réels donc pourquoi parler d’une légende … Ca n’avait aucun sens aux yeux du jeune prince. Roi ? … Arthur n’était pas un roi, enfin pas encore. Merlin répondit à la première question de Dave, en parlant d’une aura, disant qu’il avait l’impression de se regarder dans un miroir.

Merlin « En quelle année sommes-nous ? Vers l’an 440… Je ne sais plus exactement… Arthur ? »

Déboussolé était le mot exact pour définir comment se sentait Arthur. Il écoutait à moitié, alors quand son ami Merlin se tourna vers lui, il se demandait quoi et le regarda étonné.

Merlin « Hey ! Je ne suis qu’un paysan, ne me regardes pas comme ca ! Et laisses tes moqueries idiotes au fond de ta gorge veux-tu ! Ce n'est pas le moment et maintenant, je peux te le dire: Fais attention où je te fais rôtir comme un poulet ! Aussi royal soit-il... »

Bizarrement, il ne répondit pas de suite à Merlin. Il aurait dû répliquer sur le fait qu’il l’ai tutoyé ou qu’il lui ai parlé d’une façon pareille, mais il savait qu’il le taquinait, ils se taquinaient sans cesse du coup il ne disait plus rien sauf si c’était pour en rajouter une couche. Son valet eut un sourire, un de ces sourires moqueur. Puis sans attendre une réponse d’Arthur il se tourna vers Dave et rajouta.

Merlin « Tu veux des preuves ? Je vais t’en donner ! »

Il se passa quelque chose en plus pour donner la migraine à Arthur, Merlin prononça des mots dans une langue qu’il ne lui disait rien. Il était concentré sur ce qu’il faisait. Arthur n’avait pas peur, même si la peur résulte d’une grande part de l’incompréhension de quelque chose. Le jeune prince appris le prénom du jeune homme qui se trouvait devant eux. Dave. Merlin repris la parole et dit à Dave qu’ils avaient besoin d’eux, ce qui était totalement vrai. Arthur pris à son tour la parole et s’adressa à Merlin répondant à sa petite moquerie.

Arthur « Et tu crois vraiment que j’ai le nez plongé dans les livres aussi ? Mais je crois bien qu’on est en 440, enfin quelque chose comme ça. Depuis ce réveil plus que douteux dans cette forêt j’ai l’impression d’avoir oublié une partie de mes connaissances. »

Il regarda Merlin, il savait qu’il allait d’office répliquer à cette dernière phrase, sur ce il rajouta :

Arthur « Je sais que tu as des pouvoirs, tu as eu l’occasion d’en user plus d’une fois pour me la boucler, tu ne l’as pas fait. Mais si tu oses ajouter une moquerie sur ce que je viens de dire … Rah laisse donc tomber. »

Il ne termina pas sa phrase, pourquoi il capitulait ? Il en avait assez de se creuser les méninges pour comprendre ce qu’il leur arrivait. Il ne dit plus un mot. Il n’avait juste qu’une envie : rentrer chez lui et retrouver ses habitudes. C’est ainsi qu’il commença à se débarrasser de son armure, pièce par pièces. Ca lui pesait et le fait qu’il était fatigué faisait qu’il ne supportait plus son armure. A chaque morceau d’armure qu’il enlevait et qu’il laissait tomber par terre un bruit sourd se fît dans le couloir vide à présent.

Arthur « Il faudra vraiment qu’on m’explique tout ce bazar … »

Il avait besoin de comprendre ce qu’il se passait autour de lui, il avait accumulé beaucoup de chose en un coup mais rien qui ne l’aidait à comprendre. Il avait à présent terminé d’enlever son armure, il se sentait beaucoup plus léger à présent. Il se tourna vers Dave.

Arthur « J’espère que tu as eu les preuves que tu voulais avec Merlin, je ne sais pas ce qu’il a fait exactement mais si avec ça tu n’as point envie de nous aider … Je ne saurais point trouver autre chose pour te prouver qui nous sommes vraiment. »

Il le regarda droit dans les yeux, pour lui prouver qu’il ne mentait pas, ils avaient besoin de son aide. Il fallait mettre toutes les chances de leurs côtés.

Arthur « Mais si tu n’as point envie de nous aider, pour ma part je ne quémanderais point plus ton aide. »

Il avança vers Dave en levant les mains pour montrer qu’il n’allait rien lui faire. Même s’il avait toujours attaché à la taille son épée et sa dague. Il se prit les pieds l’un dans l’autre mais n’ayant rien pour se rattraper il tomba tête la première. Il eut le temps d’amortir le choc avec ses mains. Le sol tournait, il avait envie de vomir … Envie qui se montra fort présente, il se mit à genoux et ce qui devait arriver arriva, il vomit. Il se releva en titubant et en s’essuyant la bouche d’un revers de manche. Là il devait trouver d’autres vêtements. Il avait perdu tout son charisme d'un coup, mais il s'en fichait.

Arthur « … Je vais bien. Ne vous inquiétez pas. »

Assura-t-il, malgré le fait qu’il n’en n’était pas convaincu lui-même.

_________________




    Arthur is a romantic guy__
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Remplissez le frigo et cachez votre Iphone, ils arrivent ! [PV Merlin&Arthur]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Remplissez le frigo et cachez votre Iphone, ils arrivent ! [PV Merlin&Arthur]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sorcerer's Apprentice RPG :: New-York :: Centre ville :: Ensembles scolaires-