AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Rencontre dans le Temple du Savoir. [PV Leigh]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Paracelsus Von Hohenheim


๏ PARCHEMINS : 60
๏ POINTS : 34


About me
๏ MY RELATIONSHIPS:
๏ MAGIC BOOK:
๏ POUVOIRS & COMPETENCES:

MessageSujet: Rencontre dans le Temple du Savoir. [PV Leigh]    Lun 13 Déc - 2:36

    En ce blanc samedi de décembre Paracelsus Von Hohenheim avait décidait de passer son après-midi dans la grande Bibliothèque Nationale de New-York City. Ce véritable temple du savoir était aussi l’un des endroits favoris du professeur et malgré toutes les heures, voir même toutes semaines passées dans toutes les grandes bibliothèques d’Europe, celui qui se faisait maintenant appeler John Smith ne refusait jamais un petit passage à la bibliothèque… Pourquoi !? Tout simplement parce qu’il était dans une perpétuelle quête de savoir, une quête qui à son grand désarrois l’avait mené jusqu’à la Pierre Philosophale qu’il haïssait plus que tout au monde.

    Dans la bibliothèque de la grosse pomme il était connu par tous et toutes les employées et c’est pour cela qu’il fut saluer par la vieille femme de l’entrée qui lui adressa un franc sourire, en jeune… Enfin en vieil homme bien élevé le professeur sourit à son tour avant de bouger légèrement sa tête de bas en haut pour la saluer et pour lui montrer son respect, rapidement son regard se dirigea vers le rayon du fond. Un rayon remplit de vieux livres traitant des mythes de l’époque médiévale et donc de l’alchimie. Ces livres généralement considérés comme de simples histoires pour simples d’esprits contentaient souvent de grosses parts de vérités, Paracelsus avait d’ailleurs découvert une formule très intéressante dans un de ces bouquins il y a quelques mois de cela. Tout en fixant ces fameux parchemins l’enseignant ce mit à marcher d’un pas lent au milieu de l’aller dans l’espoir de pouvoir trouver chaussure à son pied. Quand soudain un vieux livre sur le roi des alchimistes Nicolas Flamel attira l’attention du suisse qui se dirigea directement vers lui… Et tout en attrapant le livre, il sortit ses lunettes avant de le poser sur le bout de son nez… Il bouquina ainsi pendant quelques instants avant d’esquisser un petit sourire et de ce diriger vers l’une des tables encore inoccupée. Un petit sourire aux lèvres il se délecta des bêtises abracadabrantesques qui étaient dites au sujet de la pierre qui se trouvait au milieu de son corps. Ce livre disait que l’alchimie pouvait transformer n’importe quel être humain en Hydre à trente cinq têtes et que la pierre philosophale avait le pouvoir de transformer son possesseur en statut d’or et d’argent. Enfin bref dégouté par toutes ces foutaises Paracelsus se leva rapidement pour poser cette immondice.

    Cherchant un nouveau bouquin pour rassasier sa soif de connaissance toujours plus grande, il commença à se sentir observer… Il se mit alors sur ses gardes tout en sortant un vieux bouquin poussiéreux sur les mythes arthuriens, celui-ci semblait particulièrement intéressant et petit bonus il n’avait pas l’air d’avoir était ouvert depuis un très long moment. Le professeur en chimie se dirigea alors vers sa table et il posa son énorme bouquin avant de recommencer à lire tranquillement au milieu d’un silence complet. Après avoir entamé quelques pages et terminé un chapitre particulièrement intéressant l’ancien médecin se tourna vers le beau jeune homme qui était entrain de bouquiner juste derrière lui…

    «Puis-je vous aider jeune homme ? »

    Cette question assez anodine n’était pas là par hasard puisque Paracelsus Von Hohenheim était persuadé d’avoir prit le voyeur sur le fait… Vous savez la personne qui semblée l’épier depuis déjà plusieurs longues minutes, enfin bref Paracelsus se contenta de fixer longuement le bellâtre dans les yeux tout en restant sur ces gardes… En effet ce gamin n’était peut-être qu’un simple étudiant, mais c’était peut-être aussi un puissant Morganien… Enfin bref Bombastus attendit une réponse tout en restant sur ses gardes prêt à bondir au premier geste suspect.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Leigh E. Cooper
тнє ℓισи & тнє ωσℓf
Admin

๏ PARCHEMINS : 301
๏ POINTS : 254


About me
๏ MY RELATIONSHIPS:
๏ MAGIC BOOK:
๏ POUVOIRS & COMPETENCES:

MessageSujet: Re: Rencontre dans le Temple du Savoir. [PV Leigh]    Jeu 16 Déc - 3:38

Leigh traversait les rues de New York, enveloppé dans son manteau noir à col remonté. Le climat de cette ville lui allait bien. Elle reflétait dans de nombreux points ce qu’il ressentait ces temps-ci. Il ne s’était jamais senti aussi mal placé que depuis qu’il avait passé la brèche. Plus les semaines défilaient, plus il se demandait si ses motivations de revenir en arrière étaient vraiment de bonnes raisons. Il ne pouvait pas regagner son espace temps, retrouver ce qu’il avait de plus cher. La solitude était habituellement une alliée, une vaillante amie, mais au début du ce siècle, elle était permanente. Il ne pouvait avoir confiance en personne, même pas en celui qui avait une place de choix dans son cœur. Il comprenait, s’avouait vaincu devant les doutes, les remords et les méfiances. Sa vie était un amas de regrets et de choix, mais Leigh n’était pas profondément bon. S’il avait été d’une autre race, sans doute n’aurait-il pas été aussi humain, sans doute n’aurait-il pas eu à se poser tant de questions. Un sorcier, même le plus vil des sorciers, a toujours en lui cette conscience qui freinera ses actes et le rendra plus humain qu’il ne veut l’admettre. Mais ce n’était pas le problème de Leigh. Le sorcier avait un autre problème, bien plus grave et urgent à régler. Son pas s’accéléra, alors que la masse de gens qui l’entourait se faisait de plus en plus fine, parsemée…comme si en s’approchant du lieu de la connaissance, il y avait un filtrage. C’était sans doute vrai. Qui aujourd’hui s’intéressait encore aux Bibliothèques ? Leigh s’arrête, levant la tête pour admirer la bâtisse. En 2034, la bibliothèque de New York n’était plus qu’un tas de ruine. La connaissance était une arme. Dangereuse quand on savait comment l’utiliser et à quelle fin. Il était donc normal que tout avait saisi, non pas détruit, mais saisi et des lieux qui en cet instant resplendissait de beauté, n’étaient plus que squats et délabrements. Leigh s’était toujours demandé à quoi ressemblait cette bibliothèque au temps où elle était encore fréquentée. Il avait demandé cela aux sorciers et démons, vampires et loups-garous plus âgés que lui , mais comme souvent, une image qu’on se fait d’une chose est toujours loin de la vérité.

Cooper finit par entrer. Ce n’était pas par hasard qu’il était ici, bien au contraire. Il avait usé d’une magie puissante pour trouver la personne qu’il cherchait à présent du regard. Son dernier recours avant de s’avouer vaincu et condamné à une magie amoindrie, maladive…il n’y avait pas d’autres mots. Quelque chose clochait, la puissance avait diminuée, l’efficacité aussi et depuis qu’il était à nouveau maitre de lui-même grâce à Barbatos, sa magie était stable, mais nullement ce qu’elle avait été. Il n’y avait que très peu de personne pouvant résoudre son problème. Merlin étant introuvable et sans doute incapable de l’aider, il restait Morgane ou Von Hohenheim. Comme il préférait éviter cette gente Dame jusqu’à ce qu’il soit de nouveau comme avant, son choix s’était porté sur ce sorcier qui avait tout son respect et admiration. Un homme quasi impossible à trouver dans le futur et pour cause, il avait en lui une chose très convoitée. Cependant ce qui avait permis à Leigh de trouver celui qui se faisait appeler John Smith, c’était une de ses ancêtres, qui connaissait ce bon professeur. Cela expliquait peut-être que Leigh , assis en train de pseudo-feuilleter un livre, ait été tellement attiré la personne assise à quelques mètres de lui. Un écho…ces échos qui parasitait son être. Sans doute une de ses arrières grands-mères dont l’esprit se faisait plus présent devant un être qu’elle avait chérie. Un petit sourire vint accompagner la remarque de Paracelsus. Pris en flagrant déli, il n’allait pas le cacher. Il se redressa et vint s’asseoir en face du professeur.
« Je l’espère Philippus Paracelsus Theophrastus Aureolus Bombastus von Hohenheim »
Un sourire se peint sur les lèvres du sorcier sans pour autant que son regard ne perde de son message qui était de ne pas poser la question de comment il savait cela. Regardant autour d’eux, son tic ressortit, faisant irruption sous forme d’un vulgaire bout de tissu qui pour connaisseur était un objet maudit par les soins de Leigh. Magie noire, cela ne faisait pas de doute, mais que vouliez-vous, pour empêcher des yeux et oreilles indiscrètes d’écouter, les brouilleurs magiques étaient l’exclusivité de la mauvaise magie.

« Je le vois à vos yeux, cela vous semble impossible, vu qu’on ne s’est jamais rencontré…néanmoins je peux vous dire que Moncha Saloma vous salue… »


Il dut fermer les yeux l’espace d’un instant. Son esprit était une bassine énorme qui avait une mer tourmentée qui lui causaient des maux de tête terrible rapides et brusques.

« J’aimerai…savoir ce que vous savez du omnium scientiam ? »

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pegasus-mystery.highforum.net
avatar

Paracelsus Von Hohenheim


๏ PARCHEMINS : 60
๏ POINTS : 34


About me
๏ MY RELATIONSHIPS:
๏ MAGIC BOOK:
๏ POUVOIRS & COMPETENCES:

MessageSujet: Re: Rencontre dans le Temple du Savoir. [PV Leigh]    Jeu 16 Déc - 17:41

    En entendant son nom sortir de la bouche de ce parfait inconnu, l’alchimiste se leva d’un bon ce qui attira le regard des autres lecteurs qui furent surpris par un tel comportement, surtout venant du professeur qui était généralement un homme très discret. John Smith jeta un rapide coup d’œil sur les gens autours de lui avant de se rassoir lentement tout en fixant le drôle d’inconnu qui se trouvait juste en face de lui… Rapidement le crâne du savant fut remplit de question diverses et variés sur l’identité de ce jeune homme qui ne semblait pas être âgé d’une centaine d’année. Paracelsus avait beau fouiller dans son esprit il était certain de ne jamais avoir croisé ce gamin… En tous cas une chose était sure, au vu de cette odeur étrange ce gamin devait être alchimiste et ou du moins il devait passait beaucoup de temps dans un laboratoire. Sans piper mot il écouta les dires du jeune homme, mais soudain son sang se glaça… Moncha Saloma…. Un nom qui avait aimé, puis abandonné… Un nom tout droit sortit de son passé… Il n’avait plus entendue parler de cette personne depuis des années et il se demandait comment ce mioche âgé d’à peine plus de vingt ans pouvait bien connaitre le nom de celle qu’il avait chérie il y a de siècles de ça. Son regard jusqu’alors neutre devint plus froids… Ses mains commencèrent à frissonner…

    « Comment connaissez-vous ce nom jeune homme… Et pourriez vous décliner votre identité par la même occasion… »

    Puis Paracelsus qui jusque là s’attardait sur le visage de son interlocuteur jeta un petit coup d’œil au vulgaire bout de tissu que l’inconnu sortit d’une de ses poches… En quelques fractions de secondes l’helvète comprit qu’il s’agissait d’un brouilleur de magie... Et il comprit par la même occasion que le gugusse en face de lui était un adepte de magie noir. En voyant ça il lâcha un petit soupire avant de fixer de nouveau le gamin… Un gamin qui l’attiré comme rarement quelque chose l’avait attiré, une petite voix au fond de son cœur lui disait que se gamin n’était pas qu’un simple utilisateur de magie noir, que ce n’était pas qu’un simple traqueur à la solde de la fourbe Lady Morgana.

    « Je ne partage pas mon savoir avec des inconnus cher Monsieur l’alchimiste… »

    Après ça il se leva d’un bon avant de s’éloigner de là table ou il était… Cependant un sentiment inconnu et étrange lui disait de rester, de revenir à sa table… Quelque chose l’empêcher de quitter la salle et cette chose n’avait rien de magique, non bien au contraire puisque cette chose c’était la curiosité. S’arrêtant à seulement quelques mètres de l’endroit où il avait laissé son livre il s’arrêta pour réfléchir quelques instants avant de se retourner et de se rassoir en face du bel inconnu presque contrait et forcé…

    « Vous connaissez quelqu’un qui sur qui l’on a appliqué le sort Omnium Scientam ? »

    Puis Hohenheim réfléchit l’espace de quelques secondes, il observa bien le gamin qui n’était apparemment pas dans son assiette avant de dire à voix basse :

    « Vous possédez l’Onium Scientam c’est ça…. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Leigh E. Cooper
тнє ℓισи & тнє ωσℓf
Admin

๏ PARCHEMINS : 301
๏ POINTS : 254


About me
๏ MY RELATIONSHIPS:
๏ MAGIC BOOK:
๏ POUVOIRS & COMPETENCES:

MessageSujet: Re: Rencontre dans le Temple du Savoir. [PV Leigh]    Jeu 16 Déc - 19:22

Leigh, assis aussi droit que son éducation le lui avait appris à le faire, observait le bon professeur avec un air impassible. Aucune expression ne traversait ce visage d’ange, qui pourtant renfermait tellement d’expression. C’est ce qui faisait le plus peur chez le traqueur, quand il tuait, torturait, il n’y avait aucune jouissance, aucun remord. Toujours la même froideur, toujours ce visage au repos, fascinant, intriguant et effrayant à la fois. Sa réaction face au geste de recul de Paracelsus ne fut que visible au coin de ses yeux. Cette réaction était de routine, dans bon nombre de rencontre avec sorcier. Cela l’amusait. Qu’on le craint à cause de quelques mots. Mais il pouvait comprendre son interlocuteur. Un nom est un pouvoir, une part de soi-même, enlever un nom et l’être n’est plus, il perd son individualité et devient un « il » , un corps, formés d’os et de chair, un être qu’on voit tous les jours, un être sans visage. Il n’avait jamais connu de situation dans laquelle il avait eu peur qu’on sache qui il était. En fait, il ne le cachait pas, et le fait qu’il soit dans le passé, et bien cela ne changeait pas grand-chose, si ce n’est qu’il devait plus souvent user de son deuxième prénom que de son premier, question de ne pas avoir d’amalgame ou de quiproquo avec son soi enfant, qui devait être quelque part en Irlande. Leigh avait un soir en regardant par la fenêtre du squat qu’il occupait, pensé à aller en Irlande, à empêcher sa mère de bénir de l’Omnium Scientam….tant de choses auraient été différentes….il n’aurait pas eu la même efficacité auprès de Morgane, il ne se serait sans doute jamais imposé comme un grand sorcier, qui sait, peut-être qu’en réalité , sans sa connaissance, il était un sorcier médiocre…de niveau 1….et non de niveau 6. Peut-être aurait-il fini , une tête sur un piquet comme bon nombre de ses collègues, où peut-être qu’il aurait été du côté des partisans de Merlin…cela ne lui était pas arrivé depuis longtemps d’explorer un futur non tracé…c’était une liberté qu’il n’aimait pas…ici tout était à refaire, et comme un parasite, il survivait en attendant une porte pour s’intégrer.


« Mon nom …qu’est-ce qu’un nom ….je ne tiens pas à vous causer une crise cardiaque en le prononçant…quoique il vous est impossible de mourir de peur »


Le ton était calme, nullement agressif, mais emprunt d’une certaine arrogance mêlée d’une touche de moquerie devant le comportement de l’alchimiste. La phrase, elle, sous-entendait, qu’il savait pour la pierre. Bien sûr qu’il savait. Dans le futur, c’était un objet tellement convoité qu’il avait dû se faire violence pour ne pas le trouver. Il servait peut-être Morgane, mais son pouvoir était déjà assez grand pour ne l’agrandir encore plus. Leigh s’attendait à un refus de la part de Paracelsus. C’était dans la nature des choses. Même entre alchimistes, les secrets et le savoir étaient une chose qu’on ne partageait pas facilement. Il suffisait cependant d’une seule étincielle pour que le contact se fasse, pour que la passion prenne le pas sur la méfiance. Pour que la curiosité efface la raison. Ainsi le silence de Leigh eut l’effet escompté. A force de devoir traquer les gens, l’on apprend à rapidement les analyser…mais d’un autre côté, le brouilleur avait une double fonction. Une cachée bien à l’abris des regards. Une invention de ce cher Leigh. Mais ce n’était pas l’heure des étalages de science…le professeur allait rapidement comprendre. Ce fut d’ailleurs le cas. Le regard de Leigh se baissa, pour la première fois depuis le début de cet entrevue. Il n’aimait pas avouer ses faiblesses, ni ses atouts d’ailleurs. C’était dangereux et cela le rendait prévisible. Mais n’était-il pas venu ici pour avoir des réponses et trouver enfin la paix.

« Ma mère m’en a fait cadeau avant de mourir…ce n’est point dans mes attentions de vous faire du mal…ce que je sollicite….c’est votre aide… »


Il posa sa main sur la table, paume vers le haut et créa sans grande difficulté une boule d’énergie, petite, pas plus grande qu’une bille…elle était difforme, ressemblant plus à une étrange entité orangée qu’à une boule énergétique bleue normal. La forme disparut en même temps que Leigh ferma le poing.


« Mon nom est Leigh Eyriche Cooper…. »

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pegasus-mystery.highforum.net
avatar

Paracelsus Von Hohenheim


๏ PARCHEMINS : 60
๏ POINTS : 34


About me
๏ MY RELATIONSHIPS:
๏ MAGIC BOOK:
๏ POUVOIRS & COMPETENCES:

MessageSujet: Re: Rencontre dans le Temple du Savoir. [PV Leigh]    Mer 5 Jan - 0:26

    Assis les bras croisés au beau milieu de la bibliothèque Paracelsus Von Hohenheim ne prononça pas un seul mot, pour une fois il affichait un air stricte et sérieux se contentant de fixer l’inconnu qui se trouvait juste en face de lui pour tenter de trouver une once de sentiments en lui. Mais rien, le suisse avait beau le fixer, s’attarder sur toutes ses petites mimiques, tous ses battements de paupières… Il ne trouvait rien, il avait presque l’impression d’avoir à faire à un robot sans cœur ou encore pire à un enfant entrainé pour tuer, à un enfant devenu encore plus impitoyable qu’un robot. Cette pensée glaça le sang de John Smith qui ne laissa rien transparaitre, il ne voulait pas passer pour un sorcier de pacotille et ce même si il savait pertinemment que son interlocuteur connaissait son vrai nom. Le professeur de chimie laissa parler l’inconnu sans nom… Ce garnement avait le don de brasser de l’air son ton calme, mais particulièrement arrogant avait le don d’agacer le suisse qui se mit à tapoter la table d’agacement. Cependant pendant le discours du sorcier il se demanda qui avait bien peu lui faire cadeau, si l’on peut appeler ça un cadeau, de l’Omniam Scientam. Moncha Saloma connaissait ce maudit sortilège… Mais elle devait être morte depuis bien longtemps, puis au fil des secondes cette curiosité se transforma en pitié, en effet il commença à se demander comment ce mioche d’à peine plus de trente ans pouvait bien faire pour supporter cette malédiction. Von Hohenheim connaissait que trop bien ce sort, même si il n’avait jamais était touché par une telle malédiction, il savait ce que c’était d’avoir une mémoire vieille de plusieurs siècles, il savait ce que c’était de voir les pires atrocités possibles et imaginables ce qu’il se demandait c’était le nombre de sons, de voix, d’images qui étaient enfermés dans l’esprit de ce malheureux. Mais malheureusement pour lui la pitié de l’alchimiste disparu presque aussi vite et c’est avec un ton plutôt blasé qu’il s’adressa à son interlocuteur.

    « Si c’était de l’humour… Sachez que vous n’êtes pas très drôle jeune homme. »

    Après ces mots l’helvète lâcha un soupire, cette discutions commencée déjà à l’exaspérer évidemment il voulait aider ce garçon, mais il ne voulait pas non plus être le dindon de la farce il avait beau être gentil, il n’aimait pas passer pour un imbécile et il avait la curieuse impression d’être sous estimé par ce mioche. Cependant il ne prononça pas un seul mot et il se contenta de fixer l’inconnu avec ses yeux clairs, lorsque celui-ci lui apprit que c’était sa mère qui lui avait fait don de ‘L’omnium Scientam’ John Smith esquissa un petit sourire amusé, presque moqueur, il fixa ensuite le gaillard qui se trouvait juste en face de lui dans les yeux avant de lui dire :

    « Vous êtes surs que votre mère vous aimez ? Car l’Omniam Scientam est loin d’être un cadeau bien au contraire c’est même une malédiction, si votre mère était une sorcière de Salem comme Moncha elle aurait sue que L’Omniam Scientam est un sort à double tranchant… »

    Mais quelques secondes après ces mots, l’inconnu se présenta enfin et le nom de famille de celui-ci lui glaça le sang, il faisait donc partie de la célèbre et puissante famille Cooper ? Petit à petit il commença à comprendre le pourquoi du comment, il se souvint même de la rumeur qui disait que le dernier hérité des Cooper avait épousé une descendante des sorcières de Salem. Lentement John Smith poussa sa chaise en arrière avant de se lever et de fixer le jeune brun juste en face de lui avant de dire :

    « Vous êtes donc l’arrière Petit fils de Gabriel Cooper… » Il resta silencieux quelques instants avant de dire : « Veuillez me suivre à l’extérieur s’il vous plait… Leigh… »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Leigh E. Cooper
тнє ℓισи & тнє ωσℓf
Admin

๏ PARCHEMINS : 301
๏ POINTS : 254


About me
๏ MY RELATIONSHIPS:
๏ MAGIC BOOK:
๏ POUVOIRS & COMPETENCES:

MessageSujet: Re: Rencontre dans le Temple du Savoir. [PV Leigh]    Ven 7 Jan - 1:13

Il y avait une étrange fascination dans le regard du sorcier. Il apprenait à connaitre son interlocuteur en l’observait. Il aimait observer, plus qu’il n’aimait parler. En réalité il n’était pas doué avec les mots, il était doué avec les jeux de mots, c’était pour cela qu’il aimait inventer des incantations, mais la parole était une arme. Leigh l’usait avec précaution. Il se cala dans sa chaise, deux doigts sur sa bouche, accoudé à la chaise. Il vit diverses émotions passer par le visage de l’alchimiste. De la pitié, de l’exaspération, de la curiosité. Cela se voyait qu’il semblait le sous-estimait. Qu’était-il pour un être de plus de 100 ans ? Sans doute un simple gamin qui ne savait rien de la vie et qui s’avançait sur des sentiers beaucoup trop vaste pour lui. Ses dents se serrèrent à la remarque du dénommé Smith. Il n’aimait guère ce genre de comportement moqueur. Dans le futur, il avait tué des sorciers pour beaucoup moins que cela.


« Mais mon cher professeur, l’amour d’une mère n’est-il pas destructeur et à double tranchant ? »


Il y avait une chose dont il était sûr. Sa mère l’avait toujours aimé, elle avait même voulu une autre vie pour lui, loin de la magie, de son père. Il trouvait cela honorable que sur son lit de mort, elle ait utilisé le reste de son énergie pour exécuter un sort aussi complexe. C’était certes un fruit empoisonné, mais il avait plus d’une fois sauvé la vie à Leigh et il avait cette rare connexion avec sa mère, car elle figurait aussi dans sa tête, chuchotant parfois son désaccord avec certaines actions de Leigh ou se moquait comme le faisait une mère de ses sentiments amoureux. Ils ne s’étaient d’une certaine manière jamais quitté. D’habitude il supportait mal qu’on critique sa mère. En fait il pouvait très bien tuer quelque à cause de cela, mais heureusement pour Paracelsus, il était parfaitement sain d’esprit, enfin, sa raison avait le dessus sur son émotionnel. Leigh pencha la tête sur le côté, son nom était quelque chose qu’il ne donnait pas souvent dans le futur, vu que la plupart le connaissait directement ou indirectement, mais il fallait dire que voir l’effroi apparent sur le visage de Von Hohenheim avait quelque chose de juissif. Enfin, effroi, un « choc » du moins. Cela le fit sourire d’ailleurs de voir qu’en 2010 le nom Cooper avait déjà son effet. Quand le bon professeur se leva, il en fit de même et eut un petit rire.

« C’est étrange, de tous mes aïeux, l’on se rappelle toujours de Gabriel…tout ça parce qu’on aime pas son prénom »
plaisanta Leigh, comme si c'était un private joke.

Gabriel était un nom sacré pour Leigh, mais seulement parce qu’il était lié au Duc des Enfers, seulement parce que c’était le moyen d’appeler son amant. Cela aurait été amusant de voir Barbatos débarquer maintenant, sachant combien Paracelsus et Barbatos pouvaient se supporter, il aurait pu prendre le popcorn et apprécier le spectacle. Il laissa cette idée se perdre dans son esprit et suivit l’alchimiste hors du bâtiment.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pegasus-mystery.highforum.net
avatar

Paracelsus Von Hohenheim


๏ PARCHEMINS : 60
๏ POINTS : 34


About me
๏ MY RELATIONSHIPS:
๏ MAGIC BOOK:
๏ POUVOIRS & COMPETENCES:

MessageSujet: Re: Rencontre dans le Temple du Savoir. [PV Leigh]    Ven 14 Jan - 16:49

    Décidément ce sale gosse allait finir par lui donner de l’urticaire. Il détestait sa manière de se tenir et sa manière de parlait, il était aussi aimable qu’une porte de prison et aussi drôle qu’un comique raté. Paracelsus mourait d’envie de s’approcher de lui et de lui donne une ou deux bonnes gifles pour le réveiller et lui remettre les idées en places, mais son self-control légendaire et le souvenir de cette douce Moncha Saloma l’empêcher de réagir d’une telle façon. Il ravala donc sa colère avant d’adresser un grand sourire aussi sympathique qu’hypocrite au magicien qui se trouvait juste en face de lui. Il écouta alors les quelques phrases de son interlocuteur qui sans être un grand parleur avait le don de l’agacer avec seulement quelques petites phrases, tout en passant sa main droite dans ses cheveux bruns le professeur en chimie lâcha un soupire assez discret dont il avait le secret avant de dire :

    « Si vous le dites, en tous cas j’espère vraiment que cela vous est utile jeune homme et j’espère que vous savez l’utiliser car… En 516 ans d’existence je n’ai connue que deux personnes avec de tels dons… La première c’est jeté d’une falaise et la seconde c’est tiré une balle dans la tête. Et je peux vous assurer qu’il ne s’agissait pas de sorciers de pacotilles. »

    Après ces quelques mots pas très rassurants John Smith jeta un coup d’œil aux gens autour de lui avant de se lever. Tout en écoutant la remarque de Leigh sur Gabriel il commença à s’éloigner du bureau avant d’inviter son interlocuteur à le suivre à l’extérieur pour continuer la conversation. Même si il n’aimait pas Leigh il ne pouvait pas le laisser comme ça et une bibliothèque n’était vraiment pas le meilleur endroit pour parler de magie noir et d’alchimie. Une fois à l’extérieur il attendit Leigh en s’adossant à la grande porte de la bibliothèque, Eyriche arriva une poignée de secondes plus tard et le créateur et le porteur de la pierre philosophale esquissa un petit sourire avant de dire :

    « Pour ce qui est de Gabriel je pense que c’est plutôt parce que l’on oublie pas facilement un homme qui se sers de son épouse comme d’un cobaye… Mais après l’hypothèse du prénom est peut-être probable même si j’ai du mal à comprendre le but d’une telle phrase… »

    Il s’approcha ensuite du Cooper qui se trouvait en face de lui avant de le regarder de haut en bas puis de renifler quelques secondes… Il lâcha rapidement un second soupire avant de lever les yeux vers le ciel en se demandant sur quoi il venait de tomber.

    « Ce n’est pas en buvant que vous allez faire disparaitre les séquelles de l’Omniam Scientam Leigh Cooper… Au contraire… Cependant vous devriez tenter les infusions à la feuille de cassis, de sucre roux et de feuilles lierre. C’est une vieille astuce d’alchimiste évidemment cela ne fera pas disparaitre vos « maux de têtes » si je peux vraiment les nommer ainsi, mais en tous cas ça calmera vos crises pendant quelques heures, combiens exactement je n’en ai aucune idée, mais en tous cas je pense que ce simple remède vous évitera de sombrer d’ans l’alcoolisme… Et je vous interdis de rigoler l’alchimie ce n’est pas que crée la pierre philosophale… C’est aussi ressortir de vielles astuces de grands-mères… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Leigh E. Cooper
тнє ℓισи & тнє ωσℓf
Admin

๏ PARCHEMINS : 301
๏ POINTS : 254


About me
๏ MY RELATIONSHIPS:
๏ MAGIC BOOK:
๏ POUVOIRS & COMPETENCES:

MessageSujet: Re: Rencontre dans le Temple du Savoir. [PV Leigh]    Ven 14 Jan - 20:59

Leigh suivit l’alchimiste en silence. Ce silence, signe qu’il était d’accord avec ce que disait son interlocuteur, car comme le veut l’adage, celui qui se tait, acquiesce. Il ne pouvait nier que ce sort lui avait été utile, de nombreuses fois, pour faire surtout du mal certes, mais aussi pour évoluer vers ce qu’il était devenu. Il avait en lui l’Omniam Scientam depuis l’âge de 12 ans, depuis que sa mère était morte. Il n’avait jamais appris à le maitriser, ni à l’utiliser, le contenir la plupart du temps. Mais également il avait appris à vivre avec, avec ces souvenirs d’autres personnes, qui bien qu’étant dans de sa famille étaient la plupart du temps des étrangers. Au fil des années, cependant, ces « esprits » avaient eu comme voix commune de faire ce qu’il fallait pour l’aider à rester en vie. Il ne s’était jamais posé la question sur comment fonctionnait le sort, vu qu’il arrivait à l’utiliser d’instinct. Il se garda bien entendu de révéler à Paracelsus qu’il s’était suicidé en sautant du toit d’un immeuble, tout comme il omit son séjour en enfer et le fragment de démon qui était ancré à son âme. Certaines choses devaient être tues, car il sentait que bien que le bon professeur voulait l’aider, il était à deux doigts de le mettre hors d’état de nuire, rien que pour prévenir d’une catastrophe qu’il pourrait causer. Leigh vogua un instant vers son espace temps, comme un récapitulatif rapide de sa vie, de ce qu’il avait perdu, et gagné. Il y avait peu de remords, peu de changement dans ses choix, mais toujours la même constante, la souffrance. Il ne se laissa guère longtemps aller à ce luxe de réfléchir à sa vie, car cela était le plus souvent destructeur pour lui.

Les propos de Paracelsus concernant son aieuil le firent revenir à la réalité. Il ne put cacher un léger sourire. Il était vrai que Gabriel avait été un sorcier complètement détraqué, qui avaient fait à cette pauvre femme des choses tellement atroces qu’Andreas semblait un enfant de cœur à côté. D’ailleurs Leigh ne l’appréciait pas vraiment.

« C’est une plaisanterie de famille, il n’ y a rien à comprendre là dedans… »
expliqua-t-il sans donner plus de détails.

Le changement de température le fit frissonner. Son regard se posa à nouveau sur le bâtiment, toujours avec cet étrange intérêt de voir la beauté de cet édifice. Les gens ne savaient vraiment pas s’arrêter à des détails comme cela. Il inspira et dans une réflexion dite à haute voix plus pour lui-même que pour Von Hohenheim, il laissa transparaitre pour la première fois depuis le début de cet étrange entrevue, une expression de mépris, mêlée à une certaine envie vers la fin de ses propos.

« Sa présence est la plus dérangeante parfois, encore plus que celle d’Andreas…je serai bien incapable de faire ce qu’il a fait à son épouse…ironiquement sans ses actions, la lignée n’aurait pas pu continuer et je n’aurai pas vu le jour … »

Cet égarement de vouloir ne pas avoir existé pour ne pas avoir à souffrir disparu presque aussi brusquement qu’il était apparu. Le regard du sorcier se reposa sur l’alchimiste qui s’était rapproché. Jamais dans sa vie un sorcier avait pu se tenir aussi proche de lui. Normalement, c’était Leigh qui s’invitait dans l’espace personnel de ses confrères et sœurs. La lueur dans son regard afficha une certaine honte, suivie d’un certain avertissement. Il n’était pas fier de boire, mais c’était la seule façon de trouver un peu de repos, en endormant tout ce beau monde. A la fin du discours de Paracelsus, ce fut à lui de soupirer et de lever les yeux au ciel.


« Pourquoi devrais-je rire ? Croyez-vous vraiment que j’aurai pris autant de risques à venir vous voir si je n’avais pas déjà essayé ce que tout l’alchimiste censé aurait essayé ? Oui même si vous pensez que je ne suis guère ce qu’un alchimiste censé devrait être… »


Il marqua une pause, pris d’un vertige à cause de l’agitation dans sa tête. Il se retint au support de pierre le plus proche, une main sur sa tempe.

« Cela n’a plus d’effet sur moi depuis un certain temps déjà… » Souffla-t-il avant de fermer les yeux et d’inspirer longuement pour faire dissiper la douleur.

« Pensez-vous que ce sort est lié à l’espace temps ? »
demanda-t-il finalement en reprenant le contact visuel.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pegasus-mystery.highforum.net
avatar

Paracelsus Von Hohenheim


๏ PARCHEMINS : 60
๏ POINTS : 34


About me
๏ MY RELATIONSHIPS:
๏ MAGIC BOOK:
๏ POUVOIRS & COMPETENCES:

MessageSujet: Re: Rencontre dans le Temple du Savoir. [PV Leigh]    Mer 4 Mai - 14:20

    Ce Leigh était une véritable énigme pour le professeur en effet celui-ci savait très bien que l' Omniam Scientam était un sort très dangereux, un sort qui n'aurait jamais du être créer, mais les symptômes de ce jeune homme étaient bien trop importants et significatifs pour qu'il ne s'agisse que de ça quelques chose devait se cacher derrière touts les problèmes de ce jeune alchimiste qu'il trouvait si ridicule, tout en posant sa main gauche sur le mur qui se trouvait juste à coté de lui il se mit à sautiller sur place, tout en faisant de petits sauts de quelques centimètres seulement l'alchimiste se mit à tapoter le mur avec le bout de ses doigts, c'était spécial et excentrique, mais c'était sa façon de réfléchir plus rapidement et c'était souvent très concluant d'ailleurs quelques secondes après avoir commencé à faire son petit cinéma le Suisse tapa dans ses mains avant de faire un grand sourire et de lâcher un :

    « EUREKA !!! »

    Il esquissa ensuite un petit sourire et soupira tout en pensant que cela était évident et qu'il était bête de ne pas y avoir penser plus tôt il se donna lui même une petite gifle ce qui choqua quelques passants puis il se tourna de nouveau vers le Cooper avant de lui dire :
    « Mais oui j'aurais du y penser plus tôt !! Non de dieu Paracelsus ce que tu peux être stupide parfois !! » Après cette réflexion il posa sa main sur la tête de Liam avant de l'agiter dans les cheveux de celui-ci et de faire un grand sourire, Paracelsus n'aimait pas ce garçon, mais il ne pouvait pas s'empêcher d'aider autrui d'autant plus que même si il n'appréciait pas ce garçon celui-ci était un des descendant de la douce Moncha Saloma et il ne pouvait pas le laisser dans une telle situation... Il ne pouvait pas l'envoyer au casse pipe de cette façon d'autant plus qu'il se serait sentit responsable de la mort de ce gamin et ça il ne pouvait même pas l'imaginer il ne voulait même pas y penser, tout en sautillant sur place il dit au brun qui se trouvait juste en face de lui :

    « Un instant je serais revenu avant même que vous n'ayez le temps de dire : "Mais ou est il donc passé" »

    Paracelsus pénétra à nouveau dans l'immense bibliothèque, mais il en ressortit aussitôt en lâchant : « MAIS OU EST IL DONC PASSE ! Ahem. Non je plaisante je ne suis pas aussi rapide ! »

    Quelques instants plus tard il pénétra vraiment dans la bibliothèque et il pénétra dans les archives assez discrètement, il savait très bien que cette bibliothèque possédait un livre ou du moins un double d'un livre qui allait lui servir à aider ce jeune garçon. En effet il cherchait le "Xiufulingsha miaojue" un livre d'alchimie taoïste par Le médecin Sun Simiao qui en plus d'être un grand docteur et un brillant alchimiste était aussi un puissant sorcier qui avait eu la présence d'esprit de dissimuler plusieurs formules en les transformants en équations intraduisibles et en charades enfantines. Après avoir feuilleté le dit bouquin en quelques minutes il jeta un sort au bouquin pour que celui-ci devienne invisible aux yeux de tous puis traversa la bibliothèque avec un air innocent ! Une fois à l'extérieur il esquissa un petit sourire avant de dire à son jeune ami :

    « C'était plus long que prévu, mais j'ai trouvé ce qu'il vous fallait gamin ! Vous pouvez me remerciez car je risque bien de stoppez vos maux de têtes hors du communs, grâce à un sort assez simple qui ce trouve dans ce bouquin que vous connaissez très certainement ! Bref... vous voulez testez ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rencontre dans le Temple du Savoir. [PV Leigh]    

Revenir en haut Aller en bas
 

Rencontre dans le Temple du Savoir. [PV Leigh]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sorcerer's Apprentice RPG :: New-York :: Centre ville :: La bibliothèque nationale-