AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Burden Of sacrifice [4/11/2031-4/11/2032]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Leigh E. Cooper
тнє ℓισи & тнє ωσℓf
Admin

๏ PARCHEMINS : 301
๏ POINTS : 254


About me
๏ MY RELATIONSHIPS:
๏ MAGIC BOOK:
๏ POUVOIRS & COMPETENCES:

MessageSujet: Burden Of sacrifice [4/11/2031-4/11/2032]   Jeu 23 Déc - 20:35

LE SAUT DE L ANGE



L’air était humide, électrique. La pluie s’était abattue quelques heures plus tôt sur l’étincelante ville de New York. Sa beauté n’était qu’embellie par tant de technologie. Des anciens vestiges d’avant la domination de Morgane, ne restait que rares bâtisses. Le reste, et bien c’était de beaux immeubles immaculés d’une étrange beauté. Elle cachait bien la réalité des choses. Les sorciers en race dominante, les humains en esclave…la magie en maitre suprême. Tout pour être heureux en tant que sorcier. Leigh marchait. Il ne faisait que cela ces temps-ci…marché…errer plutôt. Certes il était un morganien, il était un traqueur, il était craint et respecté. Il pouvait se permettre le loisir de profiter des beautés de la ville sans être attaqué. Sa famille était une des plus anciennes et puissantes dans le monde de la magie, il en était le seul descendant digne du nom qu’il portait. Tant de puissance au bout de ses doigts, tant de savoir derrière ce regard qui s’était à présent éteint. Tout le monde savait ce qui s’était passé dans la vie de ce mage, tout le monde se taisait. Il fallait dire que Leigh avait prouvé combien sa colère pouvait être dévastatrice…son chagrin encore plus. En l’espace de quelques mois, il avait torturé plus de sorciers et humains qu’en 10 ans de service. Quelque chose en lui s’était brisé, définitivement…il ne lui restait plus que cette ombre qui ne voulait causer qu’autant de souffrances qu’il en ressentait. Cela faisait 2 ans…2 années qui lui semblaient des siècles…il n’avait pu trouver quelqu’un d’autre pour le guérir de ce mal qui le ronger…il n’y avait rien à soigner…la rupture en lui n’était pas voulue…imposée plutôt…c’est bien ce qui le rendait si amer. C’est bien ce qui faisait qu’il s’était enfoncé dans un domaine de la magie tellement dangereux et instable qu’on lui avait interdit l’usage de la magie pendant quelques temps. Que pouvait-il faire d’autres ? Il était fou…ivre…en manque. Sa peau le consumait, avarde de toucher l’interdit…ses yeux étaient secs de rage….il n’y avait personne pour le rattraper dans sa chute…nombreux voulait sa perte, ils le laissaient sombrer…et il n’allait pas le nier…il aimait cet abandon…plus rien n’avait de sens…plus rien…si dans sa vie il avait tant de classe, tant de pouvoir…sa chute était digne de sa réussite…au coin…à gauche…le bâtiment…cette porte…un escalier…un toit. Dans la clémence de la nuit, son manteau virevoltait tranquillement au rythme du vent. Il avait pris une décision, une décision qui était prise par une mure réflexion d’aveugle. Son cœur a ses raisons que la raison elle-même ignore….un pas…le vide…la chute…le vent…un instant …rien..

_________________




Dernière édition par Leigh E. Cooper le Jeu 23 Déc - 21:07, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pegasus-mystery.highforum.net
avatar

Leigh E. Cooper
тнє ℓισи & тнє ωσℓf
Admin

๏ PARCHEMINS : 301
๏ POINTS : 254


About me
๏ MY RELATIONSHIPS:
๏ MAGIC BOOK:
๏ POUVOIRS & COMPETENCES:

MessageSujet: Re: Burden Of sacrifice [4/11/2031-4/11/2032]   Jeu 23 Déc - 20:45

THE MASTER OF THE GAME





« Réveille-toi…pauvre idiot… »

Sa canne fendit l’air, s’abattant avec force sur la joie de sa victime. Méphistophélès était un démon de l’ombre. Il se montrait rarement et souvent l’on réfutait son existence, manque de preuve du contraire. Cela l’arrangeait et d’ailleurs c’était dans sa conception du monde qu’on nie son existence. Après tout il était la personnification de la négation. Il était un puissant démon, allié de la maison Cooper depuis des siècles. Cela ne surprenait donc pas qu’il se chargeait personnellement de ce cas…et part cas l’on veut bien sûr parler de Leigh. Toutes les âmes de la maison Cooper revenaient à Méphisto, c’était un accord silencieux passé et qui garantissait l’équilibre des choses. Ses doigts fins s’ancrèrent dans les joues du sorcier, le forçant à le regarder.

« Un suicide ?...Vraiment ?... je ne te croyais pas aussi stupide que cela mon cher Leigh »

Retrouver conscience était quelque chose d’étrangement difficile. Leigh n’avait jamais testé l’état mort. Il ne semblait pas y avoir de différence. Il sentait toujours son poids, qui dans son cas n’aidait pas à être à l’aise. Ce cher démon semblait avoir pris plaisir à l’attacher par les poings au dessus de la fournaise. Une chaleur intense, léchant la peau irrité du sorcier qui peinait à refroidir par une simple transpiration. Une petite cuisson à vapeur à domicile sous un œil avisé. Leigh eut un sourire mauvais, encore à demi dans les vapes.

« Pourquoi cela ne m’étonne pas… » Murmura-t-il

Les doigts s’enfoncèrent un peu plus, tel des griffes d’acier lacérant la chair, pénétrant dans ses muscles sans aucune retenue. Serrer les dents, empêcher plus de douleur de pénétrer, voilà à quoi se résumer le rôle de Leigh dans cette conversation. Cela n’en était pas une. Il n’allait pas prendre le thé. Il n’allait ouvrir la bouche que pour hurler, supplier. Tel était le sort de ceux qui jettent d’un toit. Mephisto prendrait un malin plaisir à tourmenter son âme. Tourmenter, car en briser une était impossible. C’était une étrange sensation d’avoir tous les attributs d’un corps en n’ayant plus rien. Sans doute était-ce plus facile pour Leigh de ressentir la douleur infligé à son corps…surtout que ces simples attentions de son nouveau maître semblaient avoir un effet bien plus profond que s’il n’avait juste été blessé physiquement.

« Tu croyais vraiment pouvoir réussir dans cette entreprise …si …romanesque ?... la petite princesse qui retrouve son prince charmant… »

Il le lâcha, le faisant par cet élan tournoyer autour de son point d’ancrage. La douleur dans ses poignets se réveilla, alors que ses menottes s’incrustaient un peu plus dans sa peau. Pour l’éternité à la merci de Mephisto, il aurait dû le voir arriver. Il aurait dû s’y attendre. Mais qu’importait, il était là, que ce soit maintenant ou dans 500 ans, cela revenait au même. Des mains sur lui…des mains gantés…allant et venant sans retenu sous un œil appréciateur. Comme un artiste qui tâte le marbre pour en goûter les premières saveurs avant de commencer à tailler. Ce petit manège n’enchantait guère Leigh. Il préférait de loin que Méphisto commence que ce petit train train tournant qui commençait sérieusement à lui donner la nausée…façon de parler bien entendu.

« Tu m’intrigues Leigh…écourté ta vie…tomber en servitude pour quelqu’un qui ne t’en sera jamais reconnaissant…enfin…tu es à moi maintenant…malheureusement j’ai à faire…je te laisse jouir de ton sauna personnel avant de commencer ton entrainement n’est-ce pas »

Un sourire sur les lèvres, Mephisto disparaissait, laissant Leigh avec cet étrange silence de ces lieux. Leigh leva les yeux, fatigués comme il ne l’avait encore jamais été. Il se sentait tellement vidé, il n’y avait pas une seule once de ce corps qui ne le lui causait de souffrance. Mais alors que son corps était aux fers, son esprit, lui, était emprisonné dans les dires de son bourreau éternel. Le cœur a des raisons que la raison elle-même ignore…qu’est-ce que cette ombre qu’il crut apercevoir avant de tomber dans les lymbes d’un sommeil convulsif ?


_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pegasus-mystery.highforum.net
avatar

Leigh E. Cooper
тнє ℓισи & тнє ωσℓf
Admin

๏ PARCHEMINS : 301
๏ POINTS : 254


About me
๏ MY RELATIONSHIPS:
๏ MAGIC BOOK:
๏ POUVOIRS & COMPETENCES:

MessageSujet: Re: Burden Of sacrifice [4/11/2031-4/11/2032]   Ven 24 Déc - 4:10

THE AGONY




Le réveil se faisait toujours de la même façon. Enfin réveil, il ne dormait jamais vraiment, il ne faisait que fermer les yeux pour ne plus voir ces murs, pour changer de décors, même si son imagination depuis le début de cette sadique aventure avait du mal à se représenter autre chose que ce qu’il subissait. Mephisto se révélait être un maitre de torture extrêmement habile, adroit et créatif. Ce réveil se faisait la pointe d’une lame chauffée à blanc. Toujours le même parcours. Un long tracé partant du bras gauche, se dirigeant lentement sur le dos, avant de passer faire un petit tour pour tracer les muscles tendus du ventre avant de remonter et s’arrêter pil poil devant le cœur. Cette attention donnait toujours une envie de vomir à Leigh. Il sentait nan seulement la douleur de sa peau qui se déchire, mais également une odeur de chair cuite, sa propre chair…et à chaque fois il ne pouvait s’empêcher de hurler…il essayait de se taire, mais il ne pouvait plus tenir en silence cette longue et agonisante douleur.

« Ah tu es réveillé…magnifique…magnifique…j’ai de grands projets pour toi aujourd’hui…je discutais avec une connaissance commune et elle m’a fait remarqué combien l’inquisition avait amené son lot d’instruments fascinants…comprends bien…ce n’est pas contre toi, j’ai juste eu envie d’essayer… »

Mephisto se rapprocha, tirant la tête de Leigh vers le haut en tirant ses cheveux. Il sentit son odeur, comme se délectant de ce mélange de sueur et de sang. Leigh sentait cet air chaud dans sa nuque, encore plus chaud que la vapeur qui émanait d’en dessous. Il se sentait comme Sisyphe…ou tous les autres condamnés grecs à des supplices infinis. Chaque nouveau jour, ses blessures n’étaient plus mortelles, disparaissaient ou du moins cicatrisaient. Paradoxalement, il en avait besoin. Cela lui permettait de toujours garder en tête qu’il était mort, de ne pas se perdre dans cette torture éternelle. Il avait en tête qu’il avait choisie ce chemin…un chemin qui lui semblait plus dur que n’importe quel chemin jusque là employé. Leigh sentit son bourreau s’éloigner avant de revenir avec un objet. De biais, il vit clairement ce que c’était. Il se rappelait de part surtout les sorcières de la lignée de sa mère, ce que ces objets étaient. Les instruments de tortures de l’inquisition…la poire de l’angoisse…le supplice de la roue…il en passait.

Se mêlait alors, car ancré à son âme les souvenirs de ses ancêtres. Il souffrait avant même d’être touché. Voilà quelque chose à laquelle il ne s’était pas attendu. La tête de plus en plus dans un brouillard épais de cris et de sensations désagréables pour ne pas dire insupportables, le sorcier entendit vaguement les mots poire et or. Il voyait devant ses yeux clos, des crânes exploser sous l’ouverture brusque et violente de poire…des femmes torturés intimement avec cette chose. Il n’eut cru que Mephisto était de ces pervers qui aiment les tortures sexuelles…mais que cela ne tienne, après tout il était un démon, sans aucun scrupule ni aucun remord. Leigh anticipait la curiosité du démon à réellement tester ces instruments. Quelle partie allait être éventrée…il n’eut longtemps à attendre. Aujourd’hui ses cris seraient sans doute moins sifflants, de part cette poire qui lui déformait la mâchoire, la faisant pratiquement se disloquer sans pour autant y arriver.

« Et on ouvre graaaand la bouche disait le médecin toujours au petit Nicolas… » Plaisanta Mephisto

Un goût de métal, une sensation d'avoir mordu dans une pomme trop dure, Leigh attendait, que pouvait-il bien faire de plus. Le démon tournait et tournait autour de lui, comme si lui aussi attendait d'avoir une bonne idée...et comme le démon, il tournait, tournait toujours, faisant subir à ses poignets cette coutumière torture. Le sorcier pensa un instant à s'échapper dans un autre monde en fermant les yeux...et après de longues minutes il le fait...grossière erreur...sans doute l'autre n'avait attendu que ce moment de relâchement pour couper ses liens. Son corps s'écrasa contre la grille bien trop brûlante pour acceuillir sa personne. Dans un son sinistre de steak qu'on pose sur le grill, y mêlant l'odeur; Leigh hurla, hurlement étouffé par cette satanée poire. Cela faisait...cela faisait tellement longtemps qu'il n'avait pas été maitre de son corps que bouger lui sembler devenu étranger. Comme s'il avait oublié comment mouvoir ses membres...même s'il avait voulu...il n'avait pas la force de bouger...et il n'eut pas à le faire...les coups de pieds de Mephisto eurent rapidement de le faire avancer...un rythme lent que n'aimait pas le prince des lieux...trainé sur un sol poussiéreux, Leigh termina sur un fauteuil massif en bois noir. Que de confort pensa Leigh pas vraiment mécontent d'être dans une autre position que celle du pendu. Son repos ne dura cependant que peu, car déjà de nouvelles images se faisaient persistantes..accablantes...elles connaissaient cette chaise...pire qu'un fauteuil électrique..

« Aujourd'hui tu vas faire un petit footing mon cher Leigh...les enfers sont tellement grands et tu commences sérieusement à prendre du poids....qui serais-je si je ne prenais pas soin de toi mhhh? »

Leigh n'aimait pas quand Mephisto souriait, c'était un sourire bien trop beau et innocent pour être pris à la légère. Des planches étroites se collèrent à ses jambes, des planches de bois solides, liés par une corde...il connaissait cette méthode....la torture des brodequins...un broyage de jambe, parfois accompagné d'un mise en feu...des blessures tellement sévères que les os en éclataient...

« Dis-moi Leigh, chante moi la berceuse que ta mère te chantait petite...peut-être bien garderas-tu alors l'usage de tes jambes »

« chante toi même »

Un coup de marteau...deux coups de marteaux..un craquement...un hurlement étouffé

« Tu disais?...tu craques et cries tellement que je n'entends pas grand chose ..attends je t'enlève ça»

En arrachant pratiquement la poire de la bouche de Leigh, ce dernier se laisse aller en avant . Une jambe cassée...pratiquement...tremblements...douleur...douleur....resignation...une voix tremblante, rauque, irritante...

«Hush, little baby, don't say a word,
Papa's gonna buy you a mockingbird. »

Clap Clap

« And if that mockingbird …....don't ...sing,
Papa's gonna …..buy you a …....diamond …..ring. »

Clap Clap

« AAAAHHHHnd....if....that.....dia.....ring ….t....turn brass... »

Clap Clap...crac

« Rooh Leigh, tu me déçois énormément là, je pensais au moins que tu arriverais à la chèvre... »

Un regard haineux, un rire gras, une tape sur l'épaule. Un espoir que cela s'arrête là.

« Allez debout...le sport n'attend pas »

Quel plaisantin ce Mephisto. Vraiment. Se tirant sur des jambes pouvant à peine le porter, Leigh tituba , suivant son bourreau hors des limites connues depuis un certain temps. L'ener était comme un vaste palais aristocratique. Une décoration de bon goût, une atmosphère étouffante, chaude, sèche..la marche difficile en devenait quasi impossible.

« Tu connais la légende de Cerbère?...le chien des enfers?....bien sûr que oui....en fait...il se trouve ...qu'il n'y en a pas qu'un...et je me suis ma foi comme tu es paresseux...s'ils sont affamés et te courent après, cela pourrait te motiver ….donc...si j'étais toi....cours... »

Leigh entendit des grognements, courir dans son état était une mauvaise blague. Il pouvait rester sur place, demain il serait de nouveau d'attaque...enfin...façon de parler...des dents démesurément grandes..les chiens arrivèrent...son instinct de survie prit le dessus...sous les rires de Mephisto , il se mit à courir...enfin ce qui s'y apparentait. Il était la distraction du jour de la cour infernale...une humiliation publique...aucune chance d'échapper...après quelques mètres, il se laissa tomber, ne pouvant plus lutter, ni supporter...une morsure ...la jambe finalement broyée...2 morsures...une vue trouble...et cette ombre qui au coin de son oeil mouvante semblait si familière


_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pegasus-mystery.highforum.net
avatar

Leigh E. Cooper
тнє ℓισи & тнє ωσℓf
Admin

๏ PARCHEMINS : 301
๏ POINTS : 254


About me
๏ MY RELATIONSHIPS:
๏ MAGIC BOOK:
๏ POUVOIRS & COMPETENCES:

MessageSujet: Re: Burden Of sacrifice [4/11/2031-4/11/2032]   Dim 26 Déc - 2:03

THE TRUTH




Des jours…des nuits…le temps qui passe, le temps qui devient un fil…une vague notion…le temps qui passe…les coups qui pleuvent…l’étourdissement…personne ne peut briser une âme, elle a sa volonté propre, elle n’est pas une poupée, elle a tellement de valeur, elle est tellement inconnue de la plupart des gens…son pouvoir est plus grand qu’on ne le pense. Il y avait eu les humiliations, répétées, incessantes, dans des soirées des âmes torturées. Mephisto avait cette classe naturelle pour montrer combien il était doué dans ce domaine. Je ne pouvais le nier. Il était doué, mais je réalisais en regardant le sort des pauvres bougres qui m’accompagnaient dans mon malheur, qu’il y avait bien pire dans le lot. Torturer une âme, cela revient à peler une orange, et piquer des trous dedans. Il n’y avait aucun moyen de fuir. Quand on vous torture physiquement, vous pouvez tomber dans les pommes, penser à autre chose, fuir la douleur physique…mais cette douleur physique que je subissais, cela n’avait rien de physique. L’âme n’est pas un corps, il ne prend que cette forme pour que ce soit quelque chose de connue, quelque chose de connu et mille fois plus douloureux. Les pertes de conscience que j’ai eu durant les nombreuses séances avec Mephisto…c’était revenir à exister d’exister…réellement…ils ont ce pouvoir…je réalisais à chaque coup combien j’étais vivant sans l’être. L’humiliation donc…j’ai toujours eu cette étrange pensée, alors qu’au milieu de ces monstres je demeurais esclave, qu’il était peut-être là…je n’ose prononcer son nom aujourd’hui…je sais que cette situation le met(trait) en rage…il n’aime pas partager, je ne dis pas qu’il n’aime pas me voir souffrir, il adore ça, seulement quand c’est lui qui en est l’instigateur…je sais que je n’aurai pas la force de le voir en face, de l’affronter. C’est une honte d’être dans mon état…je n’attends pas de lui qu’il me sauve, ce n’est pas dans sa nature…cela n’a jamais été et ce n’est pas pour cela que je….un coup…deux coups…je sens les dents du fouet à sangle s’ancrer à ma chair, l’arracher, former des sillons sanglants dont les goutes tombent une à une le long de mes cuisses, les jambes, avant de terminer leur course sur le sol de ma prison. Je suis engourdi, il croit que bientôt je serai prêt…je le suis depuis longtemps. Une ombre…est-ce encore une tentative veine de m’échapper ? Je ne suis pas un lâche, mais quelle réaction humaine.

« Sais-tu seulement combien tu me distraies Leigh…durant tous ces siècles à être un allié de la maison Cooper, je n’ai jamais vu tel énergumène que toi….tu avais du potentiel pourtant…tellement de potentiel »

Ses phrases m’arrachent un rire sans teinte. Je ne sais pas pourquoi il continue de me parler. Je ne peux de toute façon jamais répondre. Dès que je le fais, il me coupe les cordes vocales.

« C’est pour cela que je ne considère aucun sorcier comme étant mon égal Leigh…cette humanité qui vous reste…fais de vous des pions …j’ai vu une connaissance commune aujourd’hui, je ne te l’ai pas dit ?... je l’ai informé qu’aujourd’hui je te marquerai…. Il n’a pas apprécié… »

Tu m’étonnes. Le marquage d’une âme…enfin…après tout ce temps, il allait me faire définitivement sien. Le procédé fut douloureux, un fer à blanc appuyé contre l’essence même de l’être. Enfin ce n’était pas un fer, cela ne se faisait pas avec un instrument. Cela se faisait par ce que sur le plan corporel, l’on nommait un viol. La force qui s’impose sur une âme. Le meilleur moment pour moi. Je ne peux que rire. Rire et toujours rire. Je vois mon maitre afficher une mine étrange. Je sais que c’est le moment où il est le plus faible…le plus vulnérable. Cette fois, je prends la parole.

« Tu aurais dû mieux réviser l’ancienne magie…. »

J’attends une seconde…rien que pour voir l’expression de son visage.

« L’âme du sorcier donnée volontairement aux supplices garde sa nature magique, car magie n’est nullement lié au sang… »

Une incantation et mes liens disparurent. Je me tenais debout, le regardant droit dans les yeux. Mon temps était compté, je n’avais que quelques secondes pour agir. Je m’approchais de Mephisto, une âme plus forte qu’avant

« L’âme donnée une fois marqué, intègre l’essence du marqueur… »

Mephisto tomba à genoux.

« L’âme peut alors retourner dans son enveloppe mortelle…si le marqueur est tué avant l’intégration complète »

Je laissais ma main sur le côté, alors que se matérialisait un Katana aux symboles anciens. D’un geste fluide, la lame glissa…la tête roula…sans bruit…sans un souffle. Combien de sorcier ont déjà tué un démon, prince des enfers, dans tous les espaces temps. Son existence n’était plus…mon âme était mutilé…je n’avais pas à le faire…mais à présent cette âme hybride avait plus de puissance, elle me permettait de passer au niveau 6, un niveau 6 ++ même, je me sentais puissant, invulnérable…mais je savais que ma présence n’allait pas passer inaperçu bien longtemps. Je quittai ma salle de torture. Mes pas étaient feutrés, mon âme noircie, je le sentais…je sentais Mephisto en moi et je ne pouvais m’en pêcher de penser que cela avait dû être Barbatos. Il me fallait un démon, seulement je ne m’attendais pas à tomber sous son charme. Non Mephisto était une meilleure victime pour mon péril. Mon pas s’accélère quand je croise un démon de croisement. Il me regarde…je connais ce regard…je le connais tellement que cela me perturbe…m’empêche de passer mon chemin ou de le mettre hors d’état de nuit. Cela m’intrigue. Surtout sa proposition. M’aider…quelle idée pour un démon…je me méfie…si Lucifer me voit dans cet état nouveau…je sais très bien ce qui se passera…je ne réfléchit pas réellement…hoche de la tête et le suit…quelque chose au fond de mon âme me dit que je peux faire confiance avec l’essence même de ma vie. Le silence s’installe entre nous, aucun mot prononcé, alors que mes lèvres brûlent de poser mille et une questions. Nous arrivons devant notre but. La 4ème porte des enfers s’ouvre…je le remercie….poliment…avant de traverser sans hésiter…une étrange sensation s’empare de moi, alors que j’avance vers la vie…comme si une erreur avait été commise…je sens Mephisto jubiler…cela me pousse à me retourner…mon regard croise le démon…son image change au fur et à mesure que mes yeux s’écarquillent, que l’effroi se peint sur mes traits. Ma moitié, mon amant, celui qui m’avait appris à chérir quelque chose de beau et cruel se tenait là…face à son père…mes poings se serre…je veux y retourner…trancher la gorge de Lucifer avec le katana, moi je peux…je ne suis guère lié à ce roi. Je fais un pas, j’entends la colère de Lucifer…j’entends sa sentence…plus rien…je n’ai pu rejoindre l’autre côté…un tourbillon…une impression de suffoquer…une terrible sensation d’avoir perdu tout …à jamais…



_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pegasus-mystery.highforum.net


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Burden Of sacrifice [4/11/2031-4/11/2032]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Burden Of sacrifice [4/11/2031-4/11/2032]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sorcerer's Apprentice RPG :: Avant de commencer :: Gestion des personnages :: HPB de Leigh Cooper-